Avortement : l’Amérique divisée

49% des Américains se déclarent « pro-choix », 45% « pro-vie » selon un sondage Gallup réalisé en mai 2011. Soit, respectivement, une hausse de 4 points et une baisse de 2 points. C’est la première fois depuis 2008 que les « pro-choix » dépassent les « pro-vie ». 51% des Américains jugent l’avortement « moralement inacceptable » (+1 point par rapport à 2010), 39% « moralement acceptable » (+1 point). Le camp des indécis est le seul à perdre du terrain.

50% des Américains continuent a souhaiter que l’avortement soit « légal seulement dans certaines circonstances » tandis que les partisans de l’interdiction de l’avortement quelles que soient les circonstances (22%, +4 points par rapport à 2010) et de sa légalisation dans tous les cas (27%, +6 points) représentent un total de 49% de la population. Un niveau de polarisation inédit depuis 1992 (49%, dont 34% pour sa légalisation dans tous les cas, 15% pour une interdiction totale). 

Depuis 1994, Gallup demande aux Américains qui pensent que « l’avortement devrait être légal dans certaines circonstances » (50% de la population en mai 2011), de préciser s’il devrait l’être dans « la plupart » ou « seulement peu de » circonstances. « Plutôt conservateurs dans leur position sur l’avortement » selon les termes de Gallup, les Américains sont 61% (+5 points par rapport à 2010) à préférer la seconde solution à la première contre 37% (-2 points).

En mai 2011, les 55 ans et plus sont les plus nombreux à se déclarer « pro-vie » (49% contre 45% « pro-choix »). Les 18-34 ans sont 42% à se déclarer « pro-vie » et 51% « pro-choix ». Les 35-54 ans sont davantage « pro-vie » (43%) et « pro-choix » (53%)… A noter que les plus nombreux à considérer l’avortement comme un acte moralement répréhensible sont les 18-34 ans (53% contre 51% pour les 55 ans et plus) ! Les jeunes sont d’ailleurs les plus polarisés : les 18-34 ans sont les plus favorables à l’autorisation d’avorter en toutes circonstances (31%) et à l’interdiction totale (24%). Au total, ils sont légèrement plus favorable à une interdiction dans tous les cas ou dans la plupart des cas que les 35-54 ans (59% contre 58%) mais moins que les 55 ans et plus (64%).

Sans surprise, les républicains sont les plus nombreux à se déclarer « pro-vie » (67%) suivis par les indépendants (41%) et par les démocrates (27%). A l’inverse, les plus « pro-choix » déclarés sont les démocrates (68%) suivis par les indépendants (51%) et par les républicains (28%). Avorter est moralement acceptable pour 55% des démocrates, 45% des indépendants et 18% des républicains. Il ne l’est pas pour 74% des républicains, 44% des indépendants et 36% des démocrates. Au total, les partisans d’une interdiction dans tous les cas ou dans la plupart des cas représentent 79% des républicains, 60% des indépendants et 44% des démocrates.

Articles liés