Le Pasteur fou Terry Jones a désormais deux morts sur la conscience

Deux chrétiens massacrés, de nombreux lieux de culte chrétiens saccagés, des Bibles profanées ou brûlées… Ce sont les premières conséquences, annoncées par l’agence catholique AsiaNews, des violentes manifestations islamistes qui se sont déroulées le 25 mars dans plusieurs villes du Pakistan en réponse à l’acte scandaleux et irresponsable du Pasteur américain Terry Jones qui avait publiquement fait brûler, le 20 mars dernier dans son temple de Floride, un exemplaire du Coran (voir ici et ).

Les foules islamistes annoncent de nouvelles violences si le Pasteur Jones n’est pas « condamné à mort » par le gouvernement américain. Les islamistes pakistanais n’ont évidemment pas la moindre idée du fonctionnement des institutions américaines. Leur “déception” risque donc d’aggraver les violences au Pakistan et la situation déjà précaire des chrétiens. Espérons, pour ces derniers, que la voix autorisée d’un haut dignitaire musulman, Pakistanais ou… Français, s’élèvera pour dire à ces foules fanatisées que si c’est en effet un mal odieux de brûler un Coran, c’est un mal encore plus odieux de tuer des innocents…

Autres articles

3 Commentaires

  • Roman Bernard , 30 Mar 2011 à 13:54 @ 13 h 54 min

    J’ai un peu de mal à voir en quoi le pasteur Jones est responsable de ces deux morts. Les seuls responsables sont ceux qui posent l’acte de tuer. Leur prétendu sentiment de persécution ne peut en aucun cas expliquer (et encore moins excuser) qu’ils mettent à mort des personnes.

    Est-ce que les chrétiens tuent les « journalistes » de Charlie Hebdo à chaque fois que le pape y est caricaturé ? Non, et s’ils le faisaient, tout le monde s’accorderait à les condamner.

    Vous les chrétiens qui croyez que tous les hommes sont égaux en dignité (ce n’est pas mon cas), accordez cette égalité aux musulmans et laissez-les être responsables de leurs actes.

  • Eric Martin , 1 Avr 2011 à 10:52 @ 10 h 52 min

    Vous avez raison Roman, mais était-il opportun de brûler un exemplaire du Coran quand on connaît la situation des chrétiens au Pakistan par exemple ?

    Nouvelles de France publiera lundi un entretien exclusif avec le Pasteur Jones qui permettra de prolonger la réflexion.

  • Roman Bernard , 2 Avr 2011 à 19:41 @ 19 h 41 min

    Si l’autodafé d’un seul exemplaire d’un livre, fût-il sacré aux yeux de ceux qui se livrent à ces crimes, suffit à donner le prétexte à des individus de tuer, c’est que la situation est si grave qu’il faut d’urgence séparer les populations musulmanes des autres, en accueillant les réfugiés chrétiens qui habitent dans les pays à majorité musulmane, et en expulsant les musulmans.

    Pas s’interdire de s’exprimer au cas où des fous s’en saisiraient pour justifier leurs assassinats.

Les commentaires sont fermés.