Maryland : Un sondage donne des sueurs froides au lobby homosexuel

États-Unis. Après l’État de Washington, c’est au tour du Maryland de donner des sueurs froides au lobby homosexuel. Un sondage Opinion Work réalisé du 20 au 23 octobre 2012 pour le Baltimore Sun sur un panel représentatif de 801 personnes donne le “mariage” homosexuel rejeté par la population par 47% contre 46% (+3,5 points de marge d’erreur). Les partisans du mariage ayant moins tendance à dire la vérité sur leur vote (du fait du matraquage médiatique en faveur du “mariage” homosexuel) et les indécis se révélant statistiquement plus hostiles que favorables, la défaite semble quasiment assurée pour les tenants de la redéfinition du mariage.

Il y a un mois, le même sondage donnait ces derniers à 49% et les soutiens du mariage naturel à 39%, alors que les défenseurs du mariage naturel n’avaient pas encore commencé leur campagne. “La faute”, entre autre, à la communauté afro-américaine – un tiers de la population de l’Old Line State, paraît-il majoritairement favorable au “mariage” gay à la fin du mois de septembre (le Baltimore Sun expliquait cette évolution par la prise de position de Barack Obama en mai 2012), désormais opposée à 50% (42% favorable). Il faut dire que l’Alliance Mariage Maryland n’a pas ménagé ses efforts pour l’atteindre à coup de spots publicitaires tandis que 90% des communautés religieuses du Maryland soutiennent activement le mariage naturel.

À la tête des défenseurs du mariage traditionnel, comme pour les trois autres batailles référendaires autour du “mariage” gay (Maine, Minnesota, Washington), le consultant catholique (récemment revenu à la foi) Franck Schubert, véritable Karl Rove du mouvement anti-gay” (dixit le sénateur démocrate marylandais Rich Madaleno). Face à eux, un collectif LGBT soutenu par de très gros donateurs (comme Michael Bloomberg, 22 milliards de fortune personnelle, maire de New York City, plusieurs fois accusé de harcèlement sexuel) mais qui peine à mobiliser les Marylandais.

Étrangement, dans son papier publié dimanche sur LeFigaro.fr, Laure Mandeville « oublie » de citer le sondage Opinion Work rendu public samedi. Selon elle, “les derniers sondages donnent le mariage gay gagnant à 53 %”… Les lecteurs du Figaro devraient avoir une petite surprise le 6 novembre prochain tandis que ceux de Nouvelles de France ne seront pas étonnés par les résultats !

La Question 6 demande aux Marylandais de statuer sur une loi votée à l’arrachée par l’Assemblée générale du Maryland, le Parlement de l’État, en février 2012 et promulguée par le gouverneur Martin O’Malley en mars. En cas d’approbation, elle entrerait en vigueur le 1er janvier 2013.

Autres articles

6 Commentaires

  • Isidore , 29 Oct 2012 à 14:20 @ 14 h 20 min

    Etonnant la vitesse avec laquelle les coneries se répandent dans le monde !

  • hector galb. , 29 Oct 2012 à 15:03 @ 15 h 03 min

    C’est vrai. Ils exportent leurs idéologies comme si c’était du chewing-gum ou du billet vert.

  • Eric Martin , 29 Oct 2012 à 15:45 @ 15 h 45 min

    Euh… L’article démontre exactement le contraire, à savoir que le “mariage” gay est en baisse et devrait être rejeté dans le Maryland…

  • Gérard , 29 Oct 2012 à 21:43 @ 21 h 43 min

    D’accord Eric Martin ! Il n’empêche que la connerie c’est tout simplement qu’il y ait quand même des gens pour tenter d’imposer cette ineptie ! Et des gens pour les approuver ! Bien respectueusement.

  • Isidore , 30 Oct 2012 à 19:27 @ 19 h 27 min

    on avait bien compris

  • Isidore , 30 Oct 2012 à 19:32 @ 19 h 32 min

    Le mariage des zozos,comme la théorie du “gender”,tout ça relève de la pure imbécillité.
    Rien qu’à cause de ça,il faut dire non ! Sinon,on va s’enfoncer !on va pédaler…dans la choucroute !

Les commentaires sont fermés.