TRAFIC D’ORGANE | Une seconde vidéo remet en cause le planning familial américain, déjà accusé de trafic d’organe

Il y a une semaine, le Center for medical progress publiait une vidéo prise en caméra cachée dans laquelle une responsable du planning familial américain affirmait pouvoir vendre des organes d’embryons tués pour une somme allant de 30 à 100 dollars. Ainsi que le note le Salon Beige la vidéo a beaucoup choqué aux États-Unis, à cause de l’interdiction tant de la vente d’organe (dix ans de prison ou 500 000$ d’amende) que de l’avortement pendant la naissance, sans compter la manière froide de parler de ce genre d’opération.

Le Planning Familial s’est défendu en affirmant que les prix ne correspondent qu’aux frais médicaux et de transport, et que les « tissus » sont donnés par des patientes pour la recherche. C’est pourquoi les journalistes du Center for medical progress ont fait paraître une nouvelle vidéo où le Dr Gatter, présidente du conseil des directeurs médicaux du planning familial à l’époque des faits, négocie le prix des organes vendus (tout en affirmant ne pas attacher d’importance à l’argent) :

Les politiques américains ont demandé des enquêtes sur les agissements du planning familial américain, cependant le porte-parole de Barack Obama a dores et déjà refusé toute coupure des subventions de l’association, financée par l’État pour un tiers.

 

Pour les utilisateurs du réseau social twitter, vous pouvez utiliser le mot-croisillon #PPSellsBabyParts.

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • HuGo , 22 juillet 2015 @ 10 h 28 min

    …il ne faut rien attendre de l’administration ‘Obama’, favorable aux lobbys homosexualistes et qui termine piteusement son deuxième mandat, alors qu’il semblait – il y a 8 ans – pouvoir mieux faire !
    Et le pire, ce serait Hillary aux commandes !

  • eric-p , 22 juillet 2015 @ 11 h 00 min

    Il serait également très intéressant de connaître les pratiques du planning familial en France
    en la matière.
    Je serais prêt à parier qu’il existe aussi des pratiques du même genre…

  • eric-p , 22 juillet 2015 @ 11 h 26 min

    Il me revient également en mémoire
    une réflexion de Marie Andrée Lagroua Weill-Hallé,
    co-fondatrice du planning familial (favorable à la contraception en france)
    et qui s’opposa à l’avortement:
    « Le « droit de la femme » à l’avortement est une expression qui ne consacre en réalité que son esclavage ».

  • V_Parlier , 22 juillet 2015 @ 13 h 36 min

    Et oui, çà c’était une autre époque. Ca semble si loin…

  • V_Parlier , 22 juillet 2015 @ 13 h 37 min

    Je pense que les français sont à « bonne école » avec leur parrains US, comme c’est le cas pour beaucoup de choses en ce moment.

  • remydwiedemann , 22 juillet 2015 @ 16 h 08 min

    Immonde. Peine de mort immédiate et sans jugement. Le jugement est déjà fait.

  • Robert , 22 juillet 2015 @ 20 h 46 min

    Eric-P,
    Martine Lagroua-Weil Hallié est fondatrice de « Maternité heureuse » promouvant la contraception », association qui a été intégrée par le Planning vers 1967 et a vu se développer une propagande en faveur de l’avortement. Weil-Hallié s’opposait au remboursement de l’avortement et voulait qu’il reste une exception car elle est allé en URSS, ou l’avortement sert de contraception depuis 1918, est revenue horrifié. Mais elle s’est fait mettre de côté par son association.
    Mais sa promotion de la contraception a quand même contribué à l’avènement de l’avortement légal d’aujourd’hui, même si elle est rarement mise en avant par les tenants de la mentalité contraceptive puisque celle-ci est dans le même esprit abortive.
    Propos du Planning Familial au congrès de 87, je crois;
    « Notre but n’est pas d’améliorer l’état sanitaire des femmes, mais de bouleverser les comportements traditionnels de la société. »
    Tout est dit, ce groupe est une association de malfaiteurs et de criminels dans le monde entier.

Les commentaires sont clôturés.