Les Croates décident par référendum de protéger le mariage dans leur constitution

Logo du collectif croate « Au nom de la famille »

Et de six ! Après le référendum croate d’hier, c’est désormais le nombre de pays de l’UE qui définissent dans leur constitution le mariage comme étant une union entre un homme et une femme. Les cinq autres pays sont la Bulgarie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, et la Pologne. La télévision croate a informé après dépouillement de 99,36 % des voix que 65,75 % des Croates qui avaient pris part au référendum avaient répondu favorablement à la question : « Êtes-vous favorable à l’ajout dans la constitution de la République de Croatie d’une disposition stipulant que le mariage est une union pour la vie entre une femme et un homme ? ». La participation a été de 37,86 %. Si le taux d’abstention peut paraître décevant, alors que le vote populaire avait été réclamé par environ 750 000 citoyens adultes sur les 4,3 millions d’habitants du pays, rappelons tout de même que seuls 43,51 % des électeurs croates avaient pris part au référendum sur l’adhésion à l’UE. Quoi qu’il en soit, le peuple croate s’est prononcé et le gouvernement et le président socialistes, qui s’opposaient à la tenue du référendum, doivent s’incliner. Les socialistes au pouvoir critiquent le caractère antidémocratique de la définition du mariage dans la constitution mais est-ce vraiment à un parti issu de la Ligue des communiste de Croatie et membre de l’internationale socialiste de donner des leçons de démocratie ?

La droite française aura-t-elle le courage et la clairvoyance de nous promettre non seulement l’abrogation de la loi Taubira mais également l’inscription de la nature du mariage dans la constitution française ? Dans une déclaration de l’épiscopat, l’Église croate a fait allusion à la situation en France en déclarant à propos du vote populaire : « Ce référendum peut nous protéger contre les caprices de ceux qui pourraient vouloir transformer l’institution du mariage avec le soutien d’une éventuelle majorité parlementaire arbitraire qui ne tiendra pas compte de la volonté du peuple, comme cela a par exemple été le cas en France. »

Mais le collectif U ime obitelji (« Au nom de la famille ») qui a collecté les 750 000 signatures en faveur de la tenue d’un référendum ne compte pas que des catholiques en son sein. Musulmans, juifs, agnostiques et athées, tous des gens qui, pour reprendre les mots de l’épiscopat, veulent assurer « que cette institution, en tant qu’union d’un homme et d’une femme constituant le fondement de chaque famille restera le meilleur environnement possible de l’enfant. » Cette initiative populaire avait d’ailleurs reçu le soutien de nombreuses célébrités croates et aussi des églises chrétiennes et des représentants de la communauté musulmane.

De son côté le gouvernement du premier ministre Zoran Milanović promet de changer la loi croate afin de limiter à l’avenir la capacité des citoyens à légiférer par référendum. Il s’agirait d’imposer un seuil de participation minimum et d’interdire les référendums portant sur les droits des « minorités ».

Lire aussi :
> Définition du mariage : la Croatie plus démocratique que la France
> Dénaturation du mariage et droit à l’enfant en Croatie : l’oligarchie veut passer en force
> Les Croates ne veulent pas de la loi Taubira ni de l’éducation à la Peillon !

Articles liés

53Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Ying et yang , 2 décembre 2013 @ 11 h 52 min

    Je note la liste de ces pays “intelligents” pour mes enfants… Je ne ferais pas cadeau de mes enfants à la France si rien ne change en 2017 !

  • eric-p , 2 décembre 2013 @ 11 h 57 min

    Oui, l’UMP montre un soutien de façade aux opposants du
    “mariage pour presque tous” comme le démontre le comportement de
    JF Copé (officiellement contre le maraige gay…favorable lorsqu’il parle en privé).

    Il faudra boycotter systématiquement l’UMP pour espérer que les choses puissent
    changer.

  • Noureiev , 2 décembre 2013 @ 12 h 23 min

    La droite est composée de politiciens. Seule compte pour eux l’ ascension et l’accès à l’élection. Pour y parvenir, puisqu’ils n’en héritent pas, ils doivent activement le conquérir et marcher sur des têtes, cela seul suffit à faire des mécontents qui ne leur pardonneront rien plus tard. En contrepartie du ménage fait parmi les opposants internes, ils verrouillent les instances des partis qui distribuent les investitures, dernier étage avant le Graal, les “prébendes” comme précisé plus haut.

    Un tel édifice n’a pas assez de souffle pour avoir le courage et la clairvoyance de promettre l’abrogation de la loi Taubira et l’inscription de la nature du mariage dans la constitution française. Pourtant ce serait une occasion unique pour eux de retrouver une colonne vertébrale. En effet, on a vu pire thème de campagne.

    Ils devront essayer sinon cela leur coûtera cher vu que Marine Le Pen a déclaré clairement qu’elle le fera.

  • eric-p , 2 décembre 2013 @ 13 h 03 min

    J’en profite pour donner quelques précisions sur la situation espagnole:

    -Le PP ,par la voix de Mariano Rajoy (soupçonné d’appartenir à L’Opus Dei ), a déclaré qu’il réclamerait
    un examen de la légalité constitutionnelle de la loi sur le mariage gay durant la dernière campagne législative.
    La cour constitutionnelle a depuis déclaré la loi valable.

    Il s’agit bien sûr d’une Nème gesticulation politique du PP qui
    subit sans doute des pressions de la part de l’UE et le
    PP (Parti affairiste, disons-le clairement !) a d’autres chats à fouetter
    en ce moment:

    -Crise économique quasi-permanente (25-27% des espagnols au chômage et vivant sous le seuil de pauvreté.)

    -Risque de sécession de la Catalogne voire du Pays-Basque.

    -Etc…

    Toutefois, la situation du mariage gay n’est pas tout à fait équivalente à celle de la France car le mariage catholique est
    parfaitement reconnu.
    Ainsi, les gens ont le choix entre un mariage civil “farce et attrape”
    et un mariage fondé sur un certain nombre de valeurs millénaires.

    Bien que je sois un farouche opposant au mariage gay,
    je ne suis pas sûr que la stratégie consistant à réclamer
    l’abrogation de la loi Taubira soit la bonne stratégie.

    Nous pouvons au contraire demander aux Frères de la FM de mettre un peu d’eau dans leur vin de la laïcité et accepter
    de reconnaître le mariage catholique:
    La république ne s’en portera pas plus mal !

    En effet, les catholiques n’ont pas à se mélanger avec une religion différente de la leur.
    (Puisque le Frère Peillon revendique la laïcité comme une religion)
    Ainsi, la loi actuelle sur le mariage en mairie est discriminatoire !

    En reconnaissant le mariage catholique, nous aurons l’occasion de vérifier lequel des deux est le plus stable,
    lequel des deux fournit le meilleur environnement pour les enfants à naître,
    lequel des deux aboutit à une meilleure intégration dans la société.

    C’est la création d’un cercle vertueux pour la république qui a tout à gagner dans cette mesure.

    Au contraire, l’abrogation éventuelle de la loi Taubira aboutira
    à une nouvelle flambée de contestations sociales (le plus souvent téléguidée par la FM, LDH, la gauche,LGBT,etc…)
    dont l’Etat souhaite en réalité se débarasser.

  • JSG , 2 décembre 2013 @ 13 h 53 min

    “…La droite française aura-t-elle le courage et la clairvoyance de nous promettre non seulement l’abrogation de la loi Taubira mais également l’inscription de la nature du mariage dans la constitution française ? …”
    Ça me semble peu crédible, si on ne les menace pas ils n’auront aucun courage de ce point de vue. Même MLP ne dit rien à ce sujet ! Ce sont des poltrons !

  • Gisèle , 2 décembre 2013 @ 13 h 56 min

    Nos lâches sénateurs font semblant de culpabiliser le gouvernement , maintenant que la Croatie les met devant le mur de la vérité . Comme s’ils ne savaient pas ! Encore des qui nous prennent pour des C……..
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/12/mariage-des-sénateurs-accusent-le-gouvernement-davoir-trompé-le-conseil-constitutionnel.html

  • Gisèle , 2 décembre 2013 @ 13 h 59 min

    Et on en a vu les * fruits * acido -économiques espagnols .

Les commentaires sont clôturés.