Le libéralisme caricaturé… par les libéraux !

Dans un article intitulé “L’imposture du libéral-conservatisme” (écrit en juin 2011 mais republié par Contrepoints ce dimanche, deux jours après un article du Monde consacré à l’IFP, “l’école française des libéraux-conservateurs » qui citait notamment notre confrère, illustré d’une vidéo sur la mobilisation contre la dénaturation du mariage), le doctorant Mathieu Bédard tente très maladroitement de distinguer les libéraux “purs” des autres (les imposteurs, quoi). Et dénonce, en vrac, le “parasitisme intellectuel” des libéraux-conservateurs (“C’est l’équivalent du ‘je ne suis pas raciste mais’ précédant une proposition raciste”, écrit-il) qu’il juge “marginaux” (les faits lui donnent tort, on n’est même pas loin de l’inversion accusatoire !).

Sans surprise, certains commentaires de lecteurs sont très critiques. “Comme il y a autant de définitions du libéralisme que de libéraux eux-mêmes, quel problème à être libéral (pro-business & anti-taxes) et conservateur (pro-valeurs traditionnelles) ? Il y aurait aussi une police de la pensée chez les libéraux ?” s’interroge François Dussent. Franz juge quant à lui que “le ‘vrai’ libéralisme et le ‘vrai’ conservatisme (si tant est qu’on puisse traiter de vrai ou faux ce qui ne sont que des familles d’idées) ont au contraire beaucoup à voir. Le conservateur veut préserver ce qui est apparu ‘naturellement’ (par les harmonies humaines), parfois de façon trop peu réfléchie, mais ces éléments naturellement apparus sont le plus souvent le fruit du libre commerce entre des individus libres. Il y a donc bien une parenté claire. Hayek, entre autres se définissait lui même comme libéral conservateur.”

Socialisme et révolution. Il observe, lucide : “Les socialistes sont ravis d’opposer libéraux et conservateurs. De dire qu’avec les libéraux on peut discuter… Mais c’est diviser pour mieux régner. Et alors que vaincre le socialisme et le Léviathan étatique qui broie les individus est un objectif commun et que la majorité des conservateurs est libérale sans le savoir et que sur nombre de points un libéralisme intégrale donnerait sans doute des ‘résultats’ conservateurs, il est triste de voir les libéraux d’aujourd’hui taper presque davantage sur les conservateurs que sur les socialistes, et les conservateurs d’aujourd’hui prendre le libéralisme (dont ils ignorent le plus souvent tout) comme ennemi.”

Pour Robert Marchenoir, “le libéral-conservatisme est, au contraire de ce que vous dites, l’état naturel du libéralisme, son point d’équilibre, son réglage par défaut.” Il rappelle que “100 % des théoriciens qui ont fondé le libéralisme sont libéraux-conservateurs selon votre propre définition. Durant les ‘siècles passés de la pensée libérale’, en effet, absolument personne n’aurait eu l’idée absolument extravagante : a) de réclamer le mariage pour les homosexuels, b) de prétendre qu’il existait un ‘droit’ pour n’importe quel étranger de pénétrer dans n’importe quel pays et de s’y établir à demeure sans demander son avis à personne, c) d’affirmer que l’immigration de masse de populations arriérées, hostiles et violentes, non seulement méritait autre chose qu’une réponse militaire, violente et très possiblement mortelle, mais était un objectif éminemment désirable pour les pays occidentaux (et eux seuls). Je dis bien qu’absolument personne ne soutenait des thèses aussi imbéciles, les libéraux pas plus que n’importe qui d’autre, naturellement.”

“Le libéralisme est une doctrine qui tient compte de la nature humaine”, rappelle-t-il. Or “la nature humaine n’est pas homosexuelle, et la nature humaine n’est pas d’accueillir à bras ouverts des conquérants qui veulent faire la loi dans votre pays. Ce sont les anti-libéraux qui sont révolutionnaires, constructivistes, qui pensent qu’on peut créer un Homme Nouveau coupé de sa nature biologique, de ses racines culturelles, de sa nation et de sa race.”

Articles liés

8Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Hibou , 29 juillet 2013 @ 11 h 46 min

    On retrouve ici les délires conservateurs habituels.
    1) Les étrangers ne sont pas des “conquérants” mais des gens qui demandent qu’on leur foute la paix. Le problème est s’il viennent DANS UN ÉTAT PROVIDENCE (ghettos de HLM, allocations). A cette seule condition ils peuvent devenir “violents” et “hostiles”.
    2) Les homosexuels existent depuis que le monde est monde. Ils ne sont pas “construits” par les politiques. Idem, ils veulent juste qu’on leur foute la paix. Le “droit de l’enfant d’avoir un papa et un maman” n’est qu’un droit créance, cad un droit nécessitant une contrainte sur les autres. Et la PMA et la GPA sont des “crimes” sans victimes.

  • Eric Martin , 29 juillet 2013 @ 12 h 05 min

    Vous êtes déconnecté de la réalité de l’immigration d’aujourd’hui. D’accord pour le rôle de l’Etat providence. On parle de la dénaturation du mariage, pas des homosexuels. Le lobby LGBT (qui ne représente pas les homosexuels mais qui ne cesse de parler en leur nom) ne veut pas “qu’on leur foute la paix” mais redéfinir le mariage et priver l’enfant de son père (dans le cas de lesbiennes ayant recours à la PMA) ou de sa mère (dans le cas d’homosexuels ayant recours à la GPA), quitte à diviser le pays et à provoquer des troubles voire des émeutes. Il faut ouvrir les yeux !

  • antisocialocommuniste , 29 juillet 2013 @ 13 h 24 min

    Ma contribution à ce débat :

    – Le socialisme (et son petit frère libertaire) ou communisme, sont par nature anti-libéral. Par conséquent, un libéral authentique doit être un anti-socialo-communiste carabiné, car c’est sa survie, au sens propre et figuré, qui en dépend, et être anti-socialo-communiste c’est déjà être conservateur (de sa personne, de sa famille, de son mode de vie). Le libéral-conservatisme est au final l’état naturel du libéralisme, son point d’équilibre, son réglage optimal.
    http://www.twitlonger.com/show/n_1rlkjuj ou S

    – Pour moi, les imposteurs ou les idiots sont les “libéraux” qui se posent en messie du libéralisme pur et veulent dénigrer aux libéraux-conservateurs d’être de vrais libéraux. Ces “libéraux” là ont été contaminés par l’idéologie crypto-socialiste cad par les libertaires de 68 http://www.twitlonger.com/show/n_1rlkie1

    Signé un Libéral-conservateur

  • gonadio , 29 juillet 2013 @ 19 h 18 min

    Le liberalisme authentique renforce et protège les structures traditionnelles et les comportement moraux. En effet, dans un cadre de respect des droits de propriété, et de responsabilité individuelle qui en découle, les valeurs traditionnelles (travail, épargne, famille, solidarité) deviennent les plus adaptées à la vie en société et les comportemens immoraux se raréfient avec le temps.Voir à ce sujet le texte d’Hans Hermann Hoppe “du conservatisme et du libertarianisme”

  • Cap2006 , 30 juillet 2013 @ 8 h 41 min

    Cher Monsieur Martin,

    Vous ne connaissez sans doute pas plus d’enfants malheureux dans leurs belles familles d’Epinal, que d’enfants heureux dans les familles homoparentales ( jusqu’à ce que vous leur appreniez que les adultes qui les élèvent et les aiment sont les dechets de l’humanité, des sous hommes à interner )

    Vous n’êtes sans doute pas au courant que l’adoption plénière date de 66, et prive l’enfant de ce lien potentiel avec leurs géniteurs, dans le plus grand secret possible, encouragé par le lobby catholique…

    Enfin, je ne vous entends pas exiger la suppression du divorce qui brise les familles avec enfants… ou encore le mariage de force de toute les mères célibataires avec le géniteur … au nom du droit de l’enfant de vivre avec son papa et sa maman…

    J’évite le sujet PMA et GPA… car vous avez déjà du mal avec les 5 à 8 % d’enfants biologique élevés depuis la nuit des temps par un père qui n’est pas le leur.

    Fermez les yeux, mr Martin… et dites vous que le bonheur n’entre pas dans un norme.

  • Cap2006 , 30 juillet 2013 @ 8 h 47 min

    Vous avez raison,

    tous les partis politiques et leurs électeurs ou sympatisants qui proposent des lois décretants la manière de vivre, d’entreprendre, de travailler, de redistribuer toujours plus d’argents capté dans la poche des citoyens…. ne peuvent mériter que le mot “libéral” leur soit accolé d’une manière ou d’une autre.

    A ma connaissance… aucun des partis politiques francais ne proposent la liberté d’entreprendre, de vivre dans le respect de la propriété et la responsabilisation des individus…

    PS: vous vous décrivez “conservateur” sur les sujets de société…. j’ai plutot l’impression qu’il s’agisse de “traditionnaliste” … est conservateur celui qui veut que rien ne change…

  • Grégoire , 31 juillet 2013 @ 10 h 08 min

    Votre message est parfaitement incompréhensible….
    Pourriez vous le reformuler ?

Les commentaires sont clôturés.