Alain Soral reprend (vertement) Aymeric Chauprade : E&R contre le FN ?

 

[dropcap]R[/dropcap]ien ne va plus à Égalité&Réconciliation depuis la parution d’un communiqué, intitulé La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français, par le député européen Aymeric Chauprade. Pour ceux qui n’ont pas suivi la polémique, que nous avons néanmoins récemment évoqué, voici l’introduction de cet article :

“Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites. Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique. C’était aussi le temps où la cause palestinienne était encore une cause nationaliste et pas encore une cause islamique. Seulement voilà, de l’eau a coulé sous les ponts et l’Autorité palestinienne comme le Fatah ont été effacés par le Hamas.”

→ Lire la suite…

[dropcap]D[/dropcap]epuis, les accusations pleuvent sur Chauprade, et, par ricochet, sur le FN. Près de douze articles ont ainsi été publiés sur le site Égalité&Réconciliation, afin de dénoncer la “trahison” de Chauprade, les “errements de sa doctrine” (S. Ayoub) et tutti quanti. La dernière en date est une vidéo dans laquelle Soral attaque (frontalement) le député européen, l’insultant violemment (et copieusement !) :

[dailymotion id=x260a6u]

→ Au cas où Dailymotion supprimerait la vidéo, elle est aussi disponible sur Rutube ici.

 

Résumons avant tout rapidement le propos de Soral (expurgé des insultes et attaques ad hominem invérifiables).

Chauprade est un “traître” car il se serait servi de Soral pour être élu, en cherchant à obtenir son soutien. Il affirme donc : “Vous vérifierez qu’il a été bien élu dans des quartiers où nous avons une grosse influence ». Puis vient l’évocation du communiqué précédemment cité, un “texte de soumission au sionisme et (…) de validation du conflit de civilisation ».

Soral l’accuse d’avoir trahi ce qu’il a toujours écrit et pensé, en ayant rejoint l’analyse des néo-conservateurs.

Il réclame donc son éviction du FN. Plus étrangement, Soral affirme être désormais “en danger de mort” face aux “musulmans patriotes » qui, ayant voté pour Chauprade, auraient été trompés. Il demande enfin à son public d’arrêter pour le moment de voter pour le parti souverainiste, mettant aussi en cause Louis Aliot (qui vient de gagner un procès en diffamation contre lui).

Ces affirmations sont-elles oui ou non justifiées ?

Chauprade a-t-il changé d’opinion ?

La principale preuve factuelle généralement utilisée sur les sites “soraliens” est un article de Chauprade paru le 5 mars 2012  :

Logiquement il y a quelqu’un qui devrait être content ce soir, c’est Alain Soral. Quelqu’un qui a tout compris des forces profondes de l’histoire, celles que ne veut pas voir notre bon « bourgeois occidental » (Molière avait raison avec son bourgeois gentilhomme) aveuglé qu’il est par les chiffrons rouges agités devant ses yeux par la « grande presse ». Donc écoutez-le et lisez-le. Nous n’utilisons pas forcément les mêmes mots (et tant mieux), mais nos pensées sont en convergence.

Cependant, dans une récente vidéo déjà citée par NdF, le géopolitologue semble être revenu de ce jugement :

(…) les gens auxquels vous pensez sont une toute petite minorité, proche d’Alain Soral pour être clair, qui ont une obsession antisioniste qui est le moteur de toute leur lutte et qui n’a rien à voir avec le patriotisme français.

Mais ceci n’implique pas forcément que Chauprade ait changé ses idées : dans son communiqué, le géopolitologue a avant tout voulu réaffirmer “qu’il faut définir une politique étrangère (…) uniquement en fonction des intérêts de la France“. Défaire les terroristes djihadistes est avant tout une priorité, ainsi qu’il l’explique dans son communiqué :

Car un vrai patriote français doit être capable de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, de refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes lui désignant un ennemi mondialiste imaginaire contre lequel il faudrait mener une révolution mondiale. Israël n’est pas l’ennemi de la France. La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique sunnite. Certes Israël est aujourd’hui encore très lié aux États-Unis mais ceux-ci commencent à s’en détourner et Israël adopte une posture multipolaire en construisant des relations fortes avec la Russie, l’Inde, la Chine.

Plus loin, il reconnaît en outre la possibilité d’une responsabilité d’Israël dans le remplacement des nationalismes arabes :

Certains m’objecteront qu’Israël a tout fait pour créer cette situation qui a conduit au remplacement du nationalisme palestinien originel par le Hamas, tout ceci afin de renforcer la cohésion des Occidentaux autour de l’État juif. C’est possible (on se souvient que Cheikh Yacine fut en effet ramené en Palestine par les Israéliens pour faire contrepoids à Arafat), mais si c’est le cas, cette stratégie a réussi et, de fait, les Européens de l’Ouest se trouvent dans le même bain que les Israéliens. Par conséquent, je ne vais pas attendre que mon pays soit repeuplé par une majorité de musulmans radicalisés pour déclencher le grand soir contre un capitalisme dit apatride ! Je n’ai qu’une priorité, impérieuse, c’est le peuple français, et mon combat politique ne s’articule pas autour de la lutte contre le sionisme !

Soral a-t-il permis l’élection de Chauprade ?

C’est là une question qui dépasse le simple cadre de la polémique Chauprade-Soral, puisqu’elle implique de se poser la question de la réelle influence de la doctrine d’Égalité & Réconciliation, dont la portée est pour le moins sujet à caution lorsque l’on sait que seuls 4% des musulmans ont voté FN lors des dernières municipales, d’après un sondage OpinionWay, contre 66% pour des listes de gauche :

Pour répondre à la question de l’influence réelle de E&R, nous ne disposons que des derniers résultats électoraux. On peut tenter une comparaison des résultats des dernières européennes avec ceux de la liste antisioniste (à laquelle Soral avait participé) aux européennes de 2009, et au nombre de mosquée, en ordonnant les résultats par ville. Seul est ici considéré le département de Seine-St Denis, car la liste antisioniste y avait fait ses plus gros scores. On obtient la figure suivante (vous pouvez cliquer pour mieux voir l’image) :

La corrélation entre vote antisioniste et présence musulmane semble être beaucoup plus claire que pour le vote FN. En effet, les meilleurs scores de la liste antisioniste étaient quasi-systématiquement localisés dans les villes où la présence musulmane est la plus claire : par exemple, en Seine-St-Denis, où le site TrouveTaMosquée dénombre 12 mosquées ou salles de prière, la liste conduite par Dieudonné avait réalisé 4,18%  en 2009, tandis qu’aux dernières élections européennes, le FN n’y a réalisé que 15,53%, loin derrière la gauche qui a réalisé 35,55% des suffrages (FdG : 19,77% et PS : 15,78%).

Il semble donc peu probable que le soutien de Soral ait été nécessairement aussi important qu’il le dit, d’autant plus qu’on ne saurait ignorer l’effet incitatif qu’a la présence d’une forte immigration sur les électeurs. Selon un sondage Ifop déjà ancien paru en 2012, pour 97% des sympathisants FN, “l’islam progresse trop vite en France”.

Autres articles

79 Commentaires

  • ampelius , 18 Sep 2014 à 7:17 @ 7 h 17 min

    Soral est d’abord un ego-centrique forcené, ce qui ne l’empêche pas d’avoir parfois des jugements lucides, mais son problème restera sa marginalisation chronique et son incapacité à s’approcher du pouvoir. Chauprade a pris une position pragmatique et réellement politique collant avec la realité objective, comme aurait dit Soral. Je soutiens les options de Chauprade qui ont, de surcroit, le mérite de sortir du complotisme endémique de certains milieux. Il faut être logique si l’on ne croit pas à la capacité d’assimilation républicaine des arabes et de l’islam, il faut logiquement prevoir le risque de guerre civile, c’est alors que l’on verra quel camp choisit Soral.

  • Agathon , 18 Sep 2014 à 7:24 @ 7 h 24 min

    Attention aux sirènes de l’imposture qui tentent de passionner le débat et montent en épingles des analyses différentes menant au même constat: Cette stratégie avait été employée en 1970 quand l’Action Française s’était placée à la tête du combat national face à un Gaullisme en déconfiture et une génération soixante huitarde en rupt. On l’a vu aussi lors de l’échange Marine-Golnisch. La technique est connue et poussiéreuse!

    L’analyse de Chauprade ne fait que reprendre un slogan commun à tous: la France d’abord par la France libre. Soral , ne vous trompez pas d’adversaires…..ni d’amis.

  • jeanluc , 18 Sep 2014 à 8:40 @ 8 h 40 min

    “Il semble donc peu probable que le soutien de Soral ait été nécessairement aussi important qu’il le dit,” Remettons les choses au point, Soral n’est rien et n’a aucune influence sur les résultats électoraux. Il doit avoir de l’influence sur 0,2% ou 0,3% des électeurs : antisémites purulents, (neo-)nazis rabiques, anti-américains maladifs, conspirationistes paranoiaques. En fait pour rencontrer des partisans en dehors des réunions de malades mentaux (hors les islamistes qui l’utilisent et lui trancheraient la gorge à la première occasion dès qu’ils seraient parvenus à leurs fins), il lui faut se regarder dans le miroir.

  • passim , 18 Sep 2014 à 8:40 @ 8 h 40 min

    Chauprade est un pragmatique (un peu trop, peut-être).
    Soral est , à sa façon, un idéaliste (dont les idées peuvent être discutables, c’est le moins qu’on puisse dire).
    Chauprade tient un langage mesuré. Soral ne peut s’empêcher d’être véhément.
    Question de personnalité.
    Chauprade se situe dans une perspective d’accession au pouvoir.
    Soral ne peut avoir aucun espoir de ce côté-là.
    Rien d’étonnant à ce qu’ils puissent s’affronter.

  • Sully , 18 Sep 2014 à 8:47 @ 8 h 47 min

    Chauprade a entièrement raison . Depuis la trahison d’Israël par de Gaulle en 67 , s’est installé progressivement ds la “droite” nationale une espèce de tropisme pro-arabe contre nature . Alors que la “droite” aimait Israël , pour son courage , son dynamisme , sa lutte toujours victorieuse contre la arabes , et cela nous consolait de l’affaire algérienne , le vieux fond anti-judaïque d’origine chrétienne , ou plutôt écclésiale , a refait surface et a fini par contaminer toute la sphère “nationale” . Il est heureux que Chauprade brise ce tropisme imbécile . Tout musulman est un ennemi , potentiel d’abord , quand il nous fait risette et se dit “patriote” , déclaré ensuite lorsqu’il estime que le rapport de forces lui est favorable . Soral est le type même du nouvel idiot utile . ll est navrant que trip de nationaux (notamment ktos tridentins) se laissent berner par son discours . mais la haine de tout ce qui est juif rend fous ceux qu’elle veut perdre …

  • Marie Genko , 18 Sep 2014 à 8:55 @ 8 h 55 min

    @Sully

    “mais la haine de tout ce qui est “MUSULMAN” rend fous ceux qu’elle veut perdre”

    Le jour où nous aurons compris en Occident que le monde est devenu trop petit pour appliquer la loi de la Jungle, ce jour là peut-être qu’un espoir de paix reviendra pour les générations à venir!

    Celui qui tire le glaive, périra par le glaive (St Mathieu 26)

  • Marie Genko , 18 Sep 2014 à 8:58 @ 8 h 58 min

    Il est dommage que des personnes de bonne volonté, qui combattent contre le changement de civilisation ne puissent pas s’entendre.
    Et j’inclus ici tous les Français, qu’ils soient de confession chrétienne, juive ou musulmane!

Les commentaires sont fermés.