Alain Soral reprend (vertement) Aymeric Chauprade : E&R contre le FN ?

 

[dropcap]R[/dropcap]ien ne va plus à Égalité&Réconciliation depuis la parution d’un communiqué, intitulé La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français, par le député européen Aymeric Chauprade. Pour ceux qui n’ont pas suivi la polémique, que nous avons néanmoins récemment évoqué, voici l’introduction de cet article :

“Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites. Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique. C’était aussi le temps où la cause palestinienne était encore une cause nationaliste et pas encore une cause islamique. Seulement voilà, de l’eau a coulé sous les ponts et l’Autorité palestinienne comme le Fatah ont été effacés par le Hamas.”

→ Lire la suite…

[dropcap]D[/dropcap]epuis, les accusations pleuvent sur Chauprade, et, par ricochet, sur le FN. Près de douze articles ont ainsi été publiés sur le site Égalité&Réconciliation, afin de dénoncer la “trahison” de Chauprade, les “errements de sa doctrine” (S. Ayoub) et tutti quanti. La dernière en date est une vidéo dans laquelle Soral attaque (frontalement) le député européen, l’insultant violemment (et copieusement !) :

[dailymotion id=x260a6u]

→ Au cas où Dailymotion supprimerait la vidéo, elle est aussi disponible sur Rutube ici.

 

Résumons avant tout rapidement le propos de Soral (expurgé des insultes et attaques ad hominem invérifiables).

Chauprade est un “traître” car il se serait servi de Soral pour être élu, en cherchant à obtenir son soutien. Il affirme donc : “Vous vérifierez qu’il a été bien élu dans des quartiers où nous avons une grosse influence ». Puis vient l’évocation du communiqué précédemment cité, un “texte de soumission au sionisme et (…) de validation du conflit de civilisation ».

Soral l’accuse d’avoir trahi ce qu’il a toujours écrit et pensé, en ayant rejoint l’analyse des néo-conservateurs.

Il réclame donc son éviction du FN. Plus étrangement, Soral affirme être désormais “en danger de mort” face aux “musulmans patriotes » qui, ayant voté pour Chauprade, auraient été trompés. Il demande enfin à son public d’arrêter pour le moment de voter pour le parti souverainiste, mettant aussi en cause Louis Aliot (qui vient de gagner un procès en diffamation contre lui).

Ces affirmations sont-elles oui ou non justifiées ?

Chauprade a-t-il changé d’opinion ?

La principale preuve factuelle généralement utilisée sur les sites “soraliens” est un article de Chauprade paru le 5 mars 2012  :

Logiquement il y a quelqu’un qui devrait être content ce soir, c’est Alain Soral. Quelqu’un qui a tout compris des forces profondes de l’histoire, celles que ne veut pas voir notre bon « bourgeois occidental » (Molière avait raison avec son bourgeois gentilhomme) aveuglé qu’il est par les chiffrons rouges agités devant ses yeux par la « grande presse ». Donc écoutez-le et lisez-le. Nous n’utilisons pas forcément les mêmes mots (et tant mieux), mais nos pensées sont en convergence.

Cependant, dans une récente vidéo déjà citée par NdF, le géopolitologue semble être revenu de ce jugement :

(…) les gens auxquels vous pensez sont une toute petite minorité, proche d’Alain Soral pour être clair, qui ont une obsession antisioniste qui est le moteur de toute leur lutte et qui n’a rien à voir avec le patriotisme français.

Mais ceci n’implique pas forcément que Chauprade ait changé ses idées : dans son communiqué, le géopolitologue a avant tout voulu réaffirmer “qu’il faut définir une politique étrangère (…) uniquement en fonction des intérêts de la France“. Défaire les terroristes djihadistes est avant tout une priorité, ainsi qu’il l’explique dans son communiqué :

Car un vrai patriote français doit être capable de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, de refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes lui désignant un ennemi mondialiste imaginaire contre lequel il faudrait mener une révolution mondiale. Israël n’est pas l’ennemi de la France. La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique sunnite. Certes Israël est aujourd’hui encore très lié aux États-Unis mais ceux-ci commencent à s’en détourner et Israël adopte une posture multipolaire en construisant des relations fortes avec la Russie, l’Inde, la Chine.

Plus loin, il reconnaît en outre la possibilité d’une responsabilité d’Israël dans le remplacement des nationalismes arabes :

Certains m’objecteront qu’Israël a tout fait pour créer cette situation qui a conduit au remplacement du nationalisme palestinien originel par le Hamas, tout ceci afin de renforcer la cohésion des Occidentaux autour de l’État juif. C’est possible (on se souvient que Cheikh Yacine fut en effet ramené en Palestine par les Israéliens pour faire contrepoids à Arafat), mais si c’est le cas, cette stratégie a réussi et, de fait, les Européens de l’Ouest se trouvent dans le même bain que les Israéliens. Par conséquent, je ne vais pas attendre que mon pays soit repeuplé par une majorité de musulmans radicalisés pour déclencher le grand soir contre un capitalisme dit apatride ! Je n’ai qu’une priorité, impérieuse, c’est le peuple français, et mon combat politique ne s’articule pas autour de la lutte contre le sionisme !

Soral a-t-il permis l’élection de Chauprade ?

C’est là une question qui dépasse le simple cadre de la polémique Chauprade-Soral, puisqu’elle implique de se poser la question de la réelle influence de la doctrine d’Égalité & Réconciliation, dont la portée est pour le moins sujet à caution lorsque l’on sait que seuls 4% des musulmans ont voté FN lors des dernières municipales, d’après un sondage OpinionWay, contre 66% pour des listes de gauche :

Pour répondre à la question de l’influence réelle de E&R, nous ne disposons que des derniers résultats électoraux. On peut tenter une comparaison des résultats des dernières européennes avec ceux de la liste antisioniste (à laquelle Soral avait participé) aux européennes de 2009, et au nombre de mosquée, en ordonnant les résultats par ville. Seul est ici considéré le département de Seine-St Denis, car la liste antisioniste y avait fait ses plus gros scores. On obtient la figure suivante (vous pouvez cliquer pour mieux voir l’image) :

La corrélation entre vote antisioniste et présence musulmane semble être beaucoup plus claire que pour le vote FN. En effet, les meilleurs scores de la liste antisioniste étaient quasi-systématiquement localisés dans les villes où la présence musulmane est la plus claire : par exemple, en Seine-St-Denis, où le site TrouveTaMosquée dénombre 12 mosquées ou salles de prière, la liste conduite par Dieudonné avait réalisé 4,18%  en 2009, tandis qu’aux dernières élections européennes, le FN n’y a réalisé que 15,53%, loin derrière la gauche qui a réalisé 35,55% des suffrages (FdG : 19,77% et PS : 15,78%).

Il semble donc peu probable que le soutien de Soral ait été nécessairement aussi important qu’il le dit, d’autant plus qu’on ne saurait ignorer l’effet incitatif qu’a la présence d’une forte immigration sur les électeurs. Selon un sondage Ifop déjà ancien paru en 2012, pour 97% des sympathisants FN, “l’islam progresse trop vite en France”.

Articles liés

79Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pascal63 , 18 septembre 2014 @ 9 h 41 min

    D un côté des sionistes qui gouvernent notre pays et le mettent à mal , de l autre une invasion de Muzzs ! Alors pourquoi devrait on choisir entre les deux ! Nous sommes Français et chrétiens , point barre ! Aucune allégeance envers les bus comme envers les autres , soyons fiers de ce que nous sommes et ce sera déjà pas mal !

  • Pascal63 , 18 septembre 2014 @ 9 h 44 min

    Ou taper ” peuple élu David Duke” ce qui rejoint ce que vous dites ! Pour autant je suis aussi anti Muzz ! Être pour les uns ou pour les autres , c est diluer notre tradition chrétienne et nous avilir dans l une où l autre de ces deux ” cultures”.

  • Samuel REZA , 18 septembre 2014 @ 9 h 47 min

    Article d’une parfaite mauvaise foi dans lesquels les passages les plus problématiques du papelard de Chauprade sont soigneusement omis (notamment sur la LDJ et le massacre de Gaza) et la méthodologie employée pour analyser les élections de 2009 et 2014 (comme si de l’eau n’avait pas coulé sous les ponts entre temps…) est particulièrement fumeuse (on ne peut pas comparer le FN, parti qui existe depuis plus de 40 ans avec une liste uniquement conçue pour les besoins circonstanciels d’une élection et destinée à perturber l’établissement.

    En parfait escroc intellectuel, Chauprade utilise le concept passe-partout d'”intérêt supérieur de la France” et une rhétorique usée jusqu’à la corde sur les “dangersdelislamisme” pour faire avaler sa pseudo-doctrine s’alignant sur la prophétie auto-réalisatrice du conflit de civilisations.

    Ce n’est effectivement qu’un pisseur de copies de Sciences Pipo à lunettes et cartable qui joue à la guerre avec ses petits soldats.

  • V_Parlier , 18 septembre 2014 @ 10 h 14 min

    Et cette remarque trahit, quant à elle, un sérieux manque d’interprétation. Par cette déclaration le Christ annonce de grandes difficultés pour les futurs chrétiens qui seront désapprouvés, rejetés et et même persécutés par leur entourage (jusqu’à leur famille). Il annonce tout de suite la couleur en expliquant bien que ce ne sera pas facile. Mais “j’apporte l’épée” ne signifie pas “je vous la donne pour leur couper la tête”.

  • Alainpsy , 18 septembre 2014 @ 10 h 35 min

    Soral et sa horde, l’anti-sionisme obsessionnel, compulsif, paranoïaque, avec son pèlerinage en Iran, et sa soumission admirative aux dignitaires du régime, que voulez-vous construire avec ce genre de personnage, il cultive l’anti-sionisme dont il est dépendant pour se nourrir. En France, il y a d’autres urgences, son combat est vain, il n’offre aucune perspective positive, sauf à satisfaire momentanément quelques agressifs à foulards qui, de toutes façons, n’en auront jamais assez puisqu’ils n’existent que par ce combat qui ne doit surtout pas cesser.

  • V_Parlier , 18 septembre 2014 @ 10 h 37 min

    Disons que le climat de pré-guerre civile et d’insécurité qui s’installe en France n’aide pas les gens à se calmer. Le camp qui se proclame musulman est aujourd’hui représenté (du fait de la politique laxiste et clientéliste d’Etat) par une pègre impunie, donc un vivier de potentiels djihadistes. Le camp dit “sioniste” (en fait très mal défini) est représenté par une brochette de personnages politico-médiatiques (probablement même pas religieux) qui ne font que se féliciter de l’état de notre pays, prôner l’européisme débridé, soutenir les coups pourris géostratégiques. Enfin, dans le monde politique “standard” européen, on peut dénombrer des récupérateurs perfides qui prétendent propager une parole chrétienne par l’euro-atlantisme, comme par exemple l’italien Ricardi, et dans une certaine mesure C. Boutin qui tente de raccrocher tous les bouts pour finalement nous pousser vers le schumannisme béat, alors qu’il serait urgent de torpiller l’UE pour non seulement retrouver notre pouvoir de gouverner (ce qui n’est pas plus chrétien qu’autre chose, mais juste normal) mais aussi et surtout éviter la guerre! Cette guerre que le bloc US-UE s’empresse d’initier avant leur effondrement économique.

Les commentaires sont clôturés.