L’offense à Camus

Un coup de gueule de Lionnel Luca*

« Il est bon qu’une Nation soit assez forte de tradition et d’honneur pour trouver le courage de désavouer ses propres erreurs… Il est dangereux en tout cas de lui demander de s’avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence perpétuelle. »
Albert Camus

C’est bien une offense à Camus dont François Hollande s’est rendu coupable en tombant le masque de l’ambiguïté des mots du premier jour, la reconnaissance n’étant que la version light de la repentance. En stigmatisant seule la colonisation responsable supposée de la souffrance du peuple algérien, il a fait acte de repentance avec une vision hémiplégique de l’histoire : ne considérer que le massacre de Sétif (1945) en taisant le massacre d’Oran (1962) est une insulte pour les souffrances françaises.

En éliminant violemment ses concurrents politiques pour le pouvoir, en terrorisant les civils algériens et européens, en massacrant les harkis et les pieds-noirs restés après les accords d’Évian bafoués, c’est le FLN qui porte la plus lourde responsabilité « des souffrances infligées au peuple algérien ».

En s’inclinant devant la plaque de celui qui incarne toutes les trahisons sous couvert d’anticolonialisme, en n’ayant aucune exigence pour le libre retour des harkis, en n’évoquant aucune des souffrances des victimes civiles,François Hollande ne peut vouloir la « paix des mémoires » lorsqu’elle est uniquement à charge contre la France.

Monsieur le Président, relisez Albert Camus !

*Lionnel Luca est député UMP de la 6e circonscription des Alpes-Maritimes et conseiller général.

Lire aussi :
> Histoire des rapports France-Algérie ou l’infamie d’une repentance illégitime (1, 2 et 3)

Autres articles

28 Commentaires

  • FIFRE Jean-Jacques , 21 Déc 2012 à 10:27 @ 10 h 27 min

    “ne considérer que le massacre de Sétif (1945) en taisant le massacre d’Oran (1962) est une insulte pour les souffrances françaises.” dites vous à juste titre… encore faudrait-il aller plus loin et considérer les causes de chacun de ces deux évènements. Cela éclairerait d’une lumière édifiante la gravité réciproque et comparée de chacun d’entre eux.
    A SETIF en 1954, les choses ne sont pas arrivées par hasard ni sans préambule incitatifs. Oublier ce qui précède “le massacre” est une faute à l’encontre de la vérité. “le massacre”, aussi répréhensible soit-il n’est que la conséquence d’actes criminelles perpétrés préalablement par ceux qui s’en réclament les victimes. Les faits sont indéniablement tétus quelque soient les tentatives pour les effacer.
    A Oran, en 1962, la messe était dite : l’indépendance était acquise, le cessez le feu prononcé depuis longtemps et l’histoire sur les rails de la Paix. Pourtant, des milliers de Harkis, des centaines de pieds noirs ont été asssinés, égorgés, pendus à des crochets de boucher, enlevés et disparus à jamais, d’autres violés démembrés…des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards…
    Pourquoi taire ces horreurs au profit du bruit excessif fait autour d’autres horreurs. C’est une volonté politique inique et inacceptable. Pourquoi ne pas dire ce dont il s’agit : un crime au titre de la vengeance aveugle et illégitime.
    C’est pourquoi, je prétends que le discours d’Alger est une insulte à l’histoire, une insulte à la vérité, une insulte à la mémoire de la souffrance de la moitié des victimes du drame, une insulte à la France sans pour autant être une reconnaissance bénéfique pour l’Algérie d’aujourd’hui.

  • Gisèle , 21 Déc 2012 à 13:33 @ 13 h 33 min

    Vous oubliez les souffrances toujours actuelles infligées au peuple Algérien , mais tues par les médias .

  • marie-france , 21 Déc 2012 à 15:09 @ 15 h 09 min

    je ne peux que parler de la jeunesse de l’Oranie,ou je suis allée il a 5 ans,une jeunesse totalement désoeuvrée ,vautrée contre les murs ou assis au sol,et pendant ce temps les chinois bâtissent !!!c’est çà l’Algérie du f.l.n !!!le f.l.n. est un grand parti ,généreux envers sa population!!!!!pas comme les vilains ,affreux colonisateurs que nous étions ,nous les avons fais trimer,pas soignés,peut être même “tabassés”!!!!…je n’ai jamais vu autant de jeunes dans des fauteuils roulants !!les rues d’une saleté repoussante,les ordures en tas ,ce qui me fais le plus mal au coeur c’est d’avoir laissé tout en “plan” eux n’avaient plus qu’à se baisser pour ramasser les outils et continuer à travailler,ils n’ont pas su le faire ,ils voulaient être tous chefs!!50 ans après un pays trés riche et une population tres pauvre!!et le mou qui embrasse,félicite,crache sur sa propre Patrie!!…..moi ce type ne me représente en aucun cas!!!il aurait du rester dans sa Correze avec sa com..cubine!!!je le hais de toutes mes forces!

  • Philippe , 21 Déc 2012 à 15:44 @ 15 h 44 min

    Pourquoi n’a t’il pas demandé des explications sur ces moines qui ont été lâchement assassinés en remerciement des bienfaits apportés à la population Algérienne?

  • dissident , 21 Déc 2012 à 19:52 @ 19 h 52 min

    c est vrai que c est une insulte a la memoire francaise, a notre histoire et a l oeuvre accomplie en Algerie pendant 130 ans a laquelle s est livree Hollande, mais j imagine que Chirac reelu par plus de 80 pour cent de nos com patriotes s il etait capable d etre encore “president” aurat pu dire pratiquement la meme chose si l on se refere a son scandaleux disqcours du vel d hiv qui a ouvert le cycle des repentances pour la plus grande joie des ennemis de la France

  • Tarantik , 21 Déc 2012 à 20:17 @ 20 h 17 min

    Et que fait-on de l’ignorance dans tout ça ?

    Après tout son père ne lui a peut-être rien appris, et depuis le temps qu’ Hollande est de gauche il aura appris l’Histoire de France que dans les Editions Sociales, chapelle littéraire du PCF ?

    Pour Chirac c’est plus difficile à comprendre, car lui, sauf erreur, à été sous-lieutenant en Algérie et il à VU les choses…
    Pauvre France, elle n’est pas gâtée avec ces gens-là !

  • Pierre M'Ba , 22 Déc 2012 à 7:51 @ 7 h 51 min

    le climat de corrèze ??

    jules ferry doit rigoler dans sa tombe, lui qui voulait civiliser des races inférieures

Les commentaires sont fermés.