L’avertissement de Viktor Orbán : “Les migrants pourraient être une centaine de millions venant du Moyen-Orient et d’Afrique”

Le Premier ministre hongrois déclare au Figaro :

“L’un des principaux problèmes est le business des passeurs. D’après les services secrets, on voit que tout cela est organisé depuis le Pakistan et l’Afghanistan. Il y a là-bas des publicités poussant à quitter le pays, avec des services proposés, des moyens différents, des prix. La cible est claire: l’Allemagne ou les pays nordiques. La route n’est pas choisie par les migrants, mais par les passeurs eux-mêmes. Comme ils ne pourront plus traverser la Hongrie, ils vont changer de chemin, et passer par la Roumanie, probablement. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de construire une clôture à la frontière roumaine également, le long de la rivière Mures. Et nous allons sans doute en construire une autre le long de la frontière croate. On suit leur piste…
Le fait est que les migrants continuent d’affluer ! On a réussi à les stopper à la frontière hongroise, mais on n’a pas arrêté le flux lui-même… Selon l’agence Frontex, je crois, ils pourraient être une centaine de millions, venant du Moyen-Orient et d’Afrique ! C’est un défi mondial. L’UE devrait inviter les Nations unies à s’engager également.”

Un peu plus loin, Viktor Orbán avertit :

« Discuter de quotas aujourd’hui, c’est une invitation pour les migrants. »

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • peripathos , 16 septembre 2015 @ 23 h 34 min

    Viktor ORBAN ,

    Un des très rares dirigeants clairvoyants , intègres et courageux d’Europe mérite tout notre respect et notre soutien .
    Si j’avais 20 ans ou un peu plus j’irais proposer mon aide ….à l’armée hongroise .

    Maintenant , après la fin de l’URSS , les pays de l’Est pourraient et devraient se rapprocher de la Russie de Poutine pour contrer l’UE renégate et malfaisante / maléfique .

    J’aimerais me mettre au Hongrois …..

    Par contre je trouve les serbes très décevants , à ma grande surprise , après l’épisode du Kosovo et de la Bosnie . Que fait et que dit le peuple ? Leurs dirigeants sont-ils corrompus jusqu’à l’os et vendus à l’UE ?

  • zine , 16 septembre 2015 @ 23 h 56 min

    Il oublie de préciser “Ils pourraient être cent millions …. si nous continuons nos politiques irresponsables en Afrique et au Moyen Orient et si nous continuons dans notre économie irresponsable du libéralisme inadaptée à une planète de 9 milliard d’habitants” !

  • marie france,sorti des drapeaux , 17 septembre 2015 @ 0 h 49 min

    la derniére de google il demande que l’on fasse des dons ,et il doublera la somme ,il manque pas d’air ,ces vendus

  • Vic , 17 septembre 2015 @ 1 h 03 min

    Oui j’ai vu et trouve cela vraiment scandaleux. ..

  • Isten áld a Magyart , 17 septembre 2015 @ 1 h 17 min

    Je partage tout à fait votre analyse de la situation. De plus ç’est une nation qui joint à un courage tout à fait remarquable, un merveilleux sens de l’hospitalité. Seulement, c’est aussi une nation réaliste qui a connu maintes fois les horreurs du joug musulman et qui sait pour l’avoir expérimenté amèrement tout au long de son histoire que le musulman fidèle au Coran est un musulman qui cherchera à imposer l’Islam par la force si ses antagonistes sont en position d’infériorité.
    Après plusieurs séjours en Hongrie, je me suis mise à apprendre cette langue. Avec l’entraînement à l’analyse donné par mes études de grec et de latin, cela m’aide beaucoup.
    Je vous souhaite d’avoir un jour l’occasion de connaître en profondeur l’âme hongroise, du moins celle qui échappe encore à la pourriture du mondialisme. Cela fait du bien de respirer dans les hauteurs.

  • agate , 17 septembre 2015 @ 5 h 42 min

    En Italie on dit: “Il troppo storpia” = Ce qui est de trop estropie. A présent, il y a trop de musulmans qui viennent en France / Europe.

  • François , 17 septembre 2015 @ 7 h 38 min

    Une centaine de millions, ça fait combien pour la France? C’est fou. Qu’est-ce qu’on va faire de tout ces gens? Moi il est hors de question que je continue de travailler, payer taxes, impôts, pour financer cette entreprise. La Hongrie a la tête sur les épaules elle.

Les commentaires sont clôturés.