À Sciences Po, Borillo compare les opposants à la dénaturation du mariage aux nazis et juge Hollande homophobe !

Totalitaire. Le 5 décembre 2012 à Sciences Po Paris, le Parti Socialiste co-organisait avec diverses associations très à gauche une conférence pour “l’égalité entre couples LGBT et hétéros”. Rapidement, le masque pluraliste de ses initiateurs tombe : censure des opposants à la dénaturalisation du mariage (couverts par de la musique) que Daniel Borillo n’hésite pas à traiter d’homophobes et à comparer aux nazis… L’intellectuel argentin, qui fait l’unanimité au sein du lobby homosexuel, s’en prend même à “l’homophobie du Président de la République” !

Un petit aperçu du monde de demain, si le “mariage” gay et l’adoption sont votés par le Parlement ?

Autres articles

22 Commentaires

  • Tarantik , 8 décembre 2012 @ 13 h 12 min

    Ils sont monstrueux et ne s’en rendent même plus compte !
    Ils font penser à ces gens dont parle Sénèque qui remarquent les boutons des autres mais ne voient pas qu’ils sont couverts d’ulcères !

    Science Po serait-il devenu la contraction de Science pourrie ?

  • Lion d'Or , 8 décembre 2012 @ 13 h 54 min

    En 1984, Internet n’existait pas et il y avait 1 million de personnes dans la rue pour défendre l’Ecole Libre…
    En 2012, la force de communication militante et ultra-rapide qu’est Internet existe et le sujet est beaucoup plus grave : la famille, sa survie, sa vision !

    Que chacun puisse inviter 3 ou 4 personnes, alors l’imposante masse fera plier le gouvernement.
    Pour information, Paris compte un peu plus de 2 millions d’habitants. Imaginez que de toute la France, on retrouve à Paris 1 à 2 millions de manifestants… Je vous laisse imaginer l’impression que cela donnera dans le métro et les autobus le 13 janvier 2013.

    Il faut compter sur la mobilisation massive de toute la France, de toutes les religions, de tout le monde, resteront à la maison les partisans de l’obscurantisme, les extrémistes de LGBT qui représentent un millier de personnes à tout casser !

    Les sociétés de cars, la SNCF et le covoiturage, tout cela va exploser le 13 janvier, les réseaux saturés.

    Face à la haine de la famille et à ce gouvernement très violent contre nos valeurs, mobilisation générale, nationale et unitaire !

  • JSG , 8 décembre 2012 @ 14 h 13 min

    C’est ça un intellectuel ? et étranger de surplus ! Qu’il aille donc foutre la merde dans son pays d’émigrants.
    Pour ma part, cette espèce de dictateur de la pensée unique, n’a même pas connu l’époque dont il parle, quant à faire référence aux nazis, si c’était vrai, il y a longtemps qu’il se ferait tout petit. Les grandes gueules, c’est bien connu, ce sont eux qui passent les premiers sous la moquette au moindre courant d’air.
    Quant à Science Pot, ils n’ont rien d’autre à faire pour se former l’esprit, c’est a désespérer de nos institutions.
    En plus, ce Borillo, Barilla, enfin je ne sais plus ; il vient critiquer le Président de la République française aux frais des contribuables.
    Vive la France, vive les intellectuels, vive ma crémière, vaseline pour tout le monde !
    JSG

  • Corbeyran , 8 décembre 2012 @ 14 h 26 min

    Ridicule, en effet. Mais vous savez, on ne compte plus les penseurs du dimanche qui s’abandonnent à ce genre de facilité. Regardez ce que j’ai trouvé. Accrochez-vous, c’est du lourd : https://www.ndf.fr/nos-breves/11-09-2012/hitler-etait-homosexuel-et-le-parti-nazi-a-ses-debuts-un-club-social-gay-et-pedophile

  • Goupille , 8 décembre 2012 @ 14 h 43 min

    Science Po ?
    C’est bien cette officine de déformation de tout ce que la France compte de politiciens et de journalistes politiques ?
    Cette officine qui a pratiqué la discrimination positive sur base géogtraphico-ethique ?
    Cette officine dont le dernier directeur, mort dans des circonstances étranges à New-York, se révèle avoir été à l’origine de quelques pécuniaires malversattions ?

    Donc, le PS y est chez lui, l’extrême-gauche aussi.
    Et combien de futurs arrivistes de l’UMP, si l’UMP n’avait pas explosé en vol ?
    Tous ceux qui voteront Hollande, ou n’importe quoi, en 2017 pour que Marine Le Pen n’arrive pas au pouvoir…
    Car “nous n’avons pas les mêmes valeurs”.

    En effet.

  • trois , 8 décembre 2012 @ 14 h 52 min

    Déjà dans les années 7O Sciences Po était le lieu même de la bien pensance ‘moderne’
    et quelques uns de mes amis étudiants qui en sortirent “finirent”au Monde, au NouvelOBs
    à la Télé ou en politique au PS, c’est dire! Depuis on a avancé dans la déréliction jusqu’au
    dernier Directeur, mort bizarrement à NYork après avoir balancé à la flotte les derniers
    beaux-restes de l’Ecole. Désormais, à mon sens, sortir de Sciences Po n’est plus un galon
    mais une tare comme bientôt sortir de l’ENA comme cette brochette des Olivennes, Joffrin,
    et autres ‘journaleux’ plus leurs copies Aubry, Hollande et autres politicards déconnectés du réel
    comme le dit l’expert américain Ezra Suleimann.

  • Denis Merlin , 8 décembre 2012 @ 15 h 09 min

    Ce qui frappe est le niveau très bas de la pensée. L’objection de conscience serait une preuve de l’inconscient “homophobe” de monsieur Hollande.

    Une ineptie à chaque membre de phrase !

    L’objection de conscience est un droit de la conscience (liberté du jugement moral formulé ici et maintenant à partir des principes moraux). L’inconscient est une notion psychologique (relative à la culture psychologique) absolument inopérante en matière de droit. La notion d'”homophobie” est absurde et dangereuse. Elle fragmente l’humanité unie dans les droits universels de l’homme. L’humanité doit rester unie en eux. (C’est ce qui va instituer d’ailleurs un dialogue de sourds avec Civitas, je pense qu’il vaut mieux l’éviter.)

    Ce sont des gens comme cela qui prétendent former la future élite de la France ? Ils seraient mieux employés ailleurs ! En tous cas ce sont des gens dangereux car avec eux l’insécurité juridique est assurée et leur agressivité n’augure rien de bon pour la société.

Les commentaires sont fermés.