Frigide Barjot : « Nous avons ébranlé François Hollande »

“Nous l’avons ébranlé, moi j’en suis sûre. Je voyais vraiment dans ses yeux une attention. Nous lui avons parlé de l’intérêt supérieur de l’enfant, de son rôle de garant de l’institution du mariage, que le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme pour avoir des enfants, qui fonde cette fondation biologique qui est une fondation certaine. Tout ça, il l’a très bien entendu. Donc nous attendons qu’il nous fasse signe. En partant, il nous a dit : ‘à très bientôt !’ », a confié Frigide Barjot, vendredi soir sur BFM TV, à la sortie de sa rencontre avec François Hollande :

Des images de l’arrivée des représentants de la Manif pour Tous à l’Élysée :

Un peu plus tard, sur le plateau de BFM TV, Frigide Barjot a expliqué avoir demandé à François Hollande de repousser le débat sur l’adoption au printemps et de l’adjoindre à celui relatif à la loi sur la famille (procréation médicalement assistée, etc.). Elle a aussi indiqué son intention de saisir le Conseil économique, social et environnemental (il faut 500 000 signatures pour cela) afin, dit-elle, de ralentir le débat.

Sur les sites LGBT, on est partagé entre l’énervement et l’inquiétude : “l’homophobie est reçue à l’Elysée”, commente Cécile sur Yagg. “Peut-être que ce n’est que du vent, n’empêche que ce genre de déclarations me fait vraiment flipper quant à la suite des évènements…” s’inquiète alexdj. “Ne donnez pas autant d’importance à cette truie” écrit Pierrounet.

La Manif pour Tous organise des rassemblements “partout” en France le 2 février prochain.

Autres articles

27 Commentaires

  • esprit libre , 26 Jan 2013 à 21:39 @ 21 h 39 min

    Je me demande s’il faut philosopher sur la personnalité de François Hollande ou son absence de personnalité. Le fait est que François Hollande est l’otage d’un groupuscule qui terrorise les médias, groupuscule appelé LGBT et qui doit rassembler quelques centaines d’activistes et quelques milliers de sympathisants au mieux.
    Il nous faut nous mobiliser pour libérer cet otage de ses ravisseurs.
    Le 2 février pourrait être le grand jour de la libération de cet otage. Il nous suffit d’envahir les 95 ou 100 lieux de rassemblements en foule immense pour montrer que le pays réel refuse ce terrorisme…
    L’otage sera libéré.
    Et le pays aura défendu ses enfants, ses familles et empêché la marchandisation de l’enfant et du ventre des femmes à quoi ce processus législatif barbare nous mène ineluctablement.

  • pascale , 27 Jan 2013 à 9:23 @ 9 h 23 min

    Que dites-vous de ça ?

    Tribune libre de Jean Vermeer

    J’accuse Madame Christiane Taubira, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, d’avoir sciemment trompé les Français le dimanche 13 janvier 2013 sur TF1 au journal de 20 heures de Claire Chazal.

    Je vous accuse, Madame, d’avoir sciemment menti aux Français en leur disant ce soir-là, je vous cite : « Le Code civil ne bouge pas sur la filiation, il n’y a pas une ligne de modifiée au titre VII qui concerne la filiation », alors qu’en fait, l’article 2 de votre projet consiste bel et bien à remanier ce titre VII.

    Mais votre mensonge ne s’arrête pas là, vous qui avez dit ce soir-là : « C’est un texte de loi qui n’enlève strictement rien à personne, qui ne supprime pas les mots de « père » et de « mère » ».

    Quel mensonge énorme ! L’avez-vous donc lu, votre projet de loi ? Il comporte 9 pages, 23 articles. Eh bien, les pages 2 à 9, les articles 4 à 21, consistent en la chasse aux mots « père » et « mère » dans tout le corpus juridique français avec un effrayant esprit de système.

    Dans le Code civil, le mot « père » (et « mère ») est effacé plus de 97 fois !!! Et vous dîtes devant des millions de Français, dimanche dernier sur TF1, que le projet « ne supprime pas les mots de « père » et de « mère » » ! Votre mensonge est stupéfiant.

    Votre projet est en fait essentiellement une chasse aux mots « père » et « mère », aux mots « homme » et « femme », « mari » et « femme » qu’il s’agit de faire disparaître dans tout le droit français. Et même les mots « beau-père » et « belle-mère ». Et les mots « paternel » et « maternel ». Un comble.

    Faire disparaître ces mots de tout le corpus juridique français, c’est l’objectif caché de votre projet, c’est pourquoi vous avez menti aussi effrontément. En effet, votre projet ne concerne pas seulement le Code civil, mais aussi douze autres codes, comme le Code de procédure pénale, le Code des transports, et quatre autres grandes lois (l’ordonnance de 1945 relative à l’enfance délinquante ; la loi sur la fonction publique hospitalière ; la loi sur la fonction publique de l’État ; la loi sur la fonction publique territoriale) car les mots désormais honnis qui ont le toupet d’y figurer doivent en disparaître aussi… (articles 5 à 21 de votre projet).

    Par exemple, les mots « paternelle ou maternelle » figurent-ils à l’article 399 du Code Civil ? Votre projet, article 4, 25° est ainsi rédigé : « L’Article 399 est (…) modifié : (…) c) Au dernier alinéa, les mots : « , paternelle ou maternelle, » sont supprimés ; ». Ces mêmes mots figurent-ils aussi aux articles 747 et 749 du Code Civil ? C’est l’objet du 45° du même article 4 de votre projet : « Aux articles 747 et 749 les mots : « entre ceux de la branche paternelle et ceux de la branche maternelle » sont remplacés par les mots : « entre chaque branche » ; ».

    Vous n’avez pas craint de supprimer le beau mot de « maternel » de tout le droit français. Vos électrices apprécieront.

    Ainsi, ce n’est pas seulement l’accès des homosexuels au mariage que vise dans votre projet de loi. Il veut en réalité enclencher un bouleversement de la société française. Et parce que les Français commencent à s’en apercevoir, vous leur avez menti en leur affirmant le contraire de ce que vous aviez mis dans votre projet de loi.

    Madame Christiane Taubira, ministre de la Justice, Garde des Sceaux : dimanche soir sur TF1, vous avez abusé de manière à vrai dire effrayante de la confiance de millions des Français. Maintenant, vous êtes démasquée. Vous êtes prise en flagrant délit. Il ne vous reste plus qu’à retirer votre projet de loi et à démissionner.

    Jean Vermeer,
    un citoyen français qui s’est donné le mal de lire votre projet de loi.

  • patrice , 27 Jan 2013 à 10:12 @ 10 h 12 min

    Ebranlé HOLLANDE, mais elle ne le connait pas car c’est un bon acteur, et pour faire son cinéma il est là. Il veut allez jusquau bout pour le mariage des homos et il va le faire sauf quils ne pourrant pas adopter denfants et comme ça il aura contenter les deux partis, les pour et les contre..
    Le fort de HOLLANDE cest de se moquer du monde, mais ont va le retrouver aux prochaines élections…..

  • J. Elsé , 27 Jan 2013 à 11:39 @ 11 h 39 min

    Lorsque je vois les réactions des partisans de LGBT, je pense “Amour et tolérance”, ce qui d’ailleurs me fait penser à autre chose… France, réveille-toi vite !

  • marie-france , 27 Jan 2013 à 12:14 @ 12 h 14 min

    ne vous faîtes aucun souci quand la France sera soumis à la charia malheureusement tout ce petit monde se retrouvera battu et dilapidé…….et peut être qu'(il faut en arriver là pour que finalement les mous de Français se soulèvent et que puissions revenir à nos anciens moeurs chasser l’islam,démolir leurs mosquées ,supprimer les abbatoirs hallal etc….mis je rêve ….je me réveille…..et hélas….trois fois hélas…..rien……

  • Louis Santeuil , 27 Jan 2013 à 12:23 @ 12 h 23 min

    Un point de vue de la psychanalyse contre le mariage pour tous

    http://www.alpes-idra.com/Chroniques/Articles/surlemariagepourtous.html

Les commentaires sont fermés.