Retour de Florence Cassez : Un petit peu de pudeur, s’il vous plaît !

Un coup de gueule de Thibault Doidy de Kerguelen*

Un petit peu de pudeur, Messieurs et Mesdames les journalistes ! Il n’est pas possible d’allumer sa radio ou sa télévision, d’ouvrir un journal sans entendre, voir, lire “Florence” par-ci “Florence” par-là, “C’est un soulagement”, “Après 7 ans, elle rentre enfin en France”, “Le Nord-Pas de Calais attend le retour de Florence…”, “Florence atterrit à 14h30…”

Si le bonheur d’une mère (qui occupe “bien” l’espace médiatique) est respectable, un minimum de bienséance de la part des journalistes exigerait, au nom des dizaines de mères, d’enfants, de parents qui ont été victimes de la violence, quelques fois même de la barbarie du gang auquel Mademoiselle Cassez appartenait, une certaine retenue, voire discrétion.

“Lequel, au lieu de se précipiter pour accueillir une criminelle en héros, osera diffuser l’interview de ces victimes d’enlèvements racontant comment “la Française” les nourrissait dans la cabane sordide dans laquelle ils étaient séquestrés à l’intérieur du ranch ?”

Lequel, au lieu de se précipiter pour accueillir une criminelle en héros, osera diffuser l’interview de ces victimes d’enlèvements racontant comment “la Française” les nourrissait dans la cabane sordide dans laquelle ils étaient séquestrés à l’intérieur du ranch ? Lequel diffusera le témoignage d’un ancien membre du gang racontant que les cibles étaient choisies par Israël et Florence qui en gardaient le secret jusqu’au dernier moment ? Qui diffusera le témoignage de Isabel Miranda de Wallace, Présidente de l’association “Alto al Secuestro” pour qui la culpabilité de Mademoiselle Cassez ne fait aucun doute ? 20 Minutes qui, il y a deux ans, révélait que le père de Florence Cassez avait menti en disant qu’il ne connaissait pas le chef de gang Israël Vallarta alors que des photos les montrent ensemble en train de trinquer, de jouer au billard et de visiblement bien s’amuser, nous sert aujourd’hui du “J’ai toujours été libre dans ma tête” avec une photo complaisante.

“Non, vraiment, la bobo-bourgeoisie n’est pas la France.”

C’est fou comme nos bobos-bourgeois, si universalistes, si anti-patriotes, si cosmopolites ont des réactions grégaires et xénophobes dans la défense des franco-délinquants. Quelques voies s’en étaient émues au moment de l’affaire Strauss-Kahn, nous pensions avoir atteint les limites de la décence avec la défense du pédophile Polanski. Et bien non, voici que, sans aucune pudeur, la presse française, unanime, fête le retour de sainte Florence, “la gentille maîtresse” du chef d’un des plus redoutables gangs de Mexico.

Au nom de ma France, de ses valeurs, de sa tradition, de son amour de la justice et de la paix, j’implore toutes les victimes du gang des “Zodiacos” et les assure de ma compassion et de mes prières. Non, vraiment, la bobo-bourgeoisie n’est pas la France.

*Thibault Doidy de Kerguelen est l’expert fiscaliste des Nouvelles de France. Il anime le site MaVieMonArgent.info.

Autres articles

80 Commentaires

  • Platon , 26 Jan 2013 à 17:48 @ 17 h 48 min

    Vous allez- voir qu’elle va devenir très rapidement chroniqueuse à la TV ou sur les radios …

  • Tarantik , 26 Jan 2013 à 18:32 @ 18 h 32 min

    Oui Pierre mais votre argumentaire pêche par deux ou trois omissions (au moins)
    . Si elle à agit par amour, comme vous le dites, alors elle était coupable et dans ce cas il faut éviter de trop la plaindre
    . Elle à prit ses responsabilités en choisissant de soutenir un (ou plusieurs) crimes.
    . Que faites-vous des victimes et de leurs familles que vous omettez de plaindre ?
    Il y a des degrés dans le mal… le moindre mal (même d amour) est préférable au pire.
    Mais il est vrai qu en France la médiacratie et nos hommes politiques nous ont habitués à préférer l agresseur à l agressé !
    Et que l idéologie supplante le simple bon sens. ( cf. l actualité)

    Cordialement

    NB il y a des problèmes d apostrophe sur ce site

  • Sergio , 26 Jan 2013 à 19:49 @ 19 h 49 min

    Cette hyper-médiatisation du retour de ” l enfant prodigue ” de la presse bobo a en effet quelque chose d indécent et de gonflant …..Faut dire que la belle s est prise au jeu avec un certain bagou et un plaisir évident d être starisée sous les regards attendris de tout ce que compte le microcosme politico-bobo-médiatique réuni pour l accueillir à sa descente d avion !
    Peut-on croire un seul instant qu elle n aie jamais été au courant des activités criminelles de son ” petit ami ” ?….Même si des irrégularités manifestes de la justice mexicaine ont chargé volontairement son dossier , est-elle pour autant ” blanche comme neige ” ?……

  • Gisèle , 26 Jan 2013 à 19:58 @ 19 h 58 min

    Savait elle des choses compromettantes en matière de trafique de drogue ou d’armes ??
    Pourquoi lui avoir offert un séjour dans une suite d’un grand hôtel parisien ???
    Quel est son passé ???
    Qui connaît elle ???

  • diego , 26 Jan 2013 à 20:08 @ 20 h 08 min

    Les français ont besoin de Madones , avant c’était I. Bettencour, on connait la suite. Elle ne savait pas que son amant était un mafioso??? Étonnant qu’elle ne se soit rendu compte de rien. Quand on connait le luxe ostentatoire, le nombre de gardes du corps armés des chefs mafioso en Amérique Latine, on peut se poser des questions. Elle a quand même bien vu que son amant n’était pas banquier ou informaticien, non? De toutes façon les français ne sont jamais coupables à l’étranger, comme les deux filles en possession de drogue à Punta Cana.En tout cas la presse mexicaine est remontée et l’opinion publique aussi.

  • Robert , 26 Jan 2013 à 20:28 @ 20 h 28 min

    Le corps d’un héros, Cathy. Ancien des forces spéciales, Yann Desjeux est mort, de façon horrible affirment certains, en protégeant certains employés de la base dont il avait la responsabilité. C’était un simple héros, ceux pour qui les politiques ne viennent pas car ils ne peuvent pas se mettre en valeur auprès d’un être d’une telle envergure.

  • Robert , 26 Jan 2013 à 22:09 @ 22 h 09 min

    L’attitude de Fabius était particulièrement comique.
    À croire qu’il voulait se la jouer façon BHL ou Jack Lang en se mettant en vedette, avec une tête de circonstance genre Jane Birkin qui pleure sur les malheurs du monde.

Les commentaires sont fermés.