Les médias français n’en parlent pas : deux gays «mariés» accusés de viols avec tortures par cinq des neuf garçons qu’ils ont adoptés

Cela se passe aux États-Unis, à Glastonbury dans l’État du Connecticut. George Harasz, 49 ans, et Douglas Wirth, 45 ans, deux hommes « mariés » ensemble vont avoir à répondre devant la justice des accusations de pédophilie, viols et tortures formulées à leur encontre par des garçons entre cinq et seize ans qu’ils ont adoptés. En décembre 2010, un journal local, le Hartford Courant, publiait un article vantant les mérites de ce couple « marié » qui avait pris le parti d’adopter des enfants souffrant de « troubles de l’attachement », abandonnés par leurs parents, et de les aider à surmonter leurs difficultés émotionnelles grâce aux contacts avec les chiens. MM. Harasz et Wirth ont en effet un élevage canin qui leur permet aussi de gagner l’argent nécessaire à l’entretien de leur maison, le travail salarié du « mari » de M. Harasz, M. Wirth, ne suffisant plus à subvenir aux besoins de cette grande famille unisexe. Les neufs enfants adoptifs du couple sont trois groupes de frères adoptés successivement.

Les deux hommes ont été arrêtés en décembre 2011 après que deux de leurs fils adoptifs, âgés respectivement de 5 et 15 ans, les ont accusés de sévices sexuels avec coups et blessures. Pour le parquet du Connecticut, l’affaire était cependant compliquée car les sept autres garçons niaient qu’il y ait pu y avoir de tels actes de la part de leurs deux pères adoptifs et l’accusation manquait de preuves tangibles alors que les deux hommes clamaient leur innocence. Un ami du couple a même accusé les deux garçons de chercher à soutirer de l’argent à leurs deux pères adoptifs. Un accord avait donc été passé entre le procureur et les accusés qui allait leur éviter un procès s’ils acceptaient une peine avec sursis. Les deux « époux » ont cependant dénoncé cet accord quand ils ont appris qu’ils allaient être inscrits sur la liste des délinquants sexuels.

Seulement voilà, début avril 2013, trois autres garçons élevés par les deux hommes ont dénoncé à leur tour les sévices physiques et sexuels subis. L’un des garçons parle d’agressions sexuelles depuis qu’il avait 6 ans : « ils me violaient à tour de rôle et recommençaient sans arrêt », a-t-il affirmé. Avec cinq garçons sur les neuf qui accusent le couple de viols à répétition, le parquet refuse lui aussi désormais tout accord avec les accusés en vue de leur éviter un procès. George Harasz et Douglas Wirth auront à faire face aux accusations devant le tribunal de Hartford le 5 juin prochain. L’affaire dure depuis déjà un an et demi et aucun média français n’en a jamais parlé. Les médias nationaux américains évitent eux-mêmes de parler de cette affaire à contre-courant en cette époque où le « mariage » et l’adoption par les couples de même sexe viennent d’être rendus possibles dans plusieurs États américains. Les médias des deux côtés de l’Atlantique sont pourtant d’habitude avides d’affaires pédophiles. On va finir par croire que les couples homosexuels « mariés », les militants des associations LGBT (comme James Rennie) et la gauche libertaire soixante-huitarde (comme Daniel Cohn-Bendit) bénéficient de faveurs particulières de la part des médias mainstream.

Lire aussi :
> Le leader d’une association LGBT militante condamné pour pédophilie aggravée
> Incitation à la pédophilie dans le cortège de la manifestation pour la dénaturation du mariage ?

Du même auteur :
> Pologne : la tragédie de Smolensk et le scénario hongrois

Autres articles

123 Commentaires

  • jejomau , 22 mai 2013 @ 10 h 13 min

    TOUT est là : http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/search?q=homosexuel+et+p%C3%A9dophilie

    On peut faire suivre tout ceci aux Parlementaires et aux médias.

    Extraits :

    • Le rapport Alfred Kinsey (lui-même homosexuel peu suspect de pruderie ou d’homophobie), assure en 1948 que 37 % des homosexuels mâles avérés avouent avoir eu des rapports avec des garçons de moins de 17 ans.

    • Les mêmes Archives évaluent la prévalence des homosexuels parmi les pédophiles à 30 ou à 40 %, à comparer aux 2 % d’homosexuels dans la population générale.

    • Une étude du Journal of Sexual Research note que « … Le développement de la pédophilie est plus étroitement lié à l’homosexualité qu’à l’hétérosexualité. »

    • Une étude de 229 coupables d’abus sur des mineurs publiée dans les Archives of Sexual Behavior révèle que 86 % d’entre eux se définissent eux-mêmes comme homosexuels ou bi-sexuels.

    On y découvre qu’à mesure que les enfants grandissent, les agressions visent moins les filles et davantage les garçons, passant de 58,3 % de filles dans la catégorie des 1 à 7 ans à 85,3 % de garçons dans la catégorie des 11-17 ans, l’âge qui plaît aux « éphébophiles ».

    FAIRE CIRCULER MASSIVEMENT !

  • Tarantik Yves , 22 mai 2013 @ 10 h 23 min

    Ce genre d’affaires risque de se multiplier par la “grâce” de cette loi (et bientôt “ces” lois) inique(s).
    “La politique française sent le cadavre”, comme disait Romain Rolland

  • A. , 22 mai 2013 @ 11 h 19 min

    Intéressant !

  • Valérie , 22 mai 2013 @ 11 h 36 min

    La plupart des incestes sont commis dans des familles dites “normales” avec un papa et une maman. Que dire des cas de bébé congélés ? Confondre l’homosexualité et la pédophilie est soit une volonté délibérée d’entretenir la confusion soit un manque de sérieux. Quand au nombre d’homosexuels ( hommes et femmes) dans la population il esta dmis dans toutes le sétudes sérieuse qu’il faut l’évaluer entre 5 et 8 % de la population et non les 2 % cités. Je rappele également que la plupart des cas récents de disparition et d’abus sexuels sur mineurs l’ont été de la part d’un homme sur une personne de sexe féminin. il faudrait plutot y voir la prédiminance dominance masculine plutot que de l’homosexualité.

  • Eric Martin , 22 mai 2013 @ 11 h 56 min

    Par contre, on apprend ici que 400 pédophiles sur 1 000 ont des tendances homosexuelles.

  • phyzi , 22 mai 2013 @ 12 h 19 min

    C’est bien espèce d’inculte, ca fait donc au moins 600 hétéro donc tu nous apprend que la majorité des pédophiles est hétéro. Je plains tes enfants, garde tes mains dans tes poches!

  • Eric Martin , 22 mai 2013 @ 12 h 23 min

    ça veut surtout dire que 4,1% des gens concentrent 60% des cas…

Les commentaires sont fermés.