Plus de 140 jeunes catholiques « indignés » arrêtés mardi soir

Paris. Décidément, la pièce « Sur le concept du visage du fils de Dieu » jouée au Théâtre de la Ville jusqu’au 30 octobre ne passe pas. 75 jeunes catholiques se sont retrouvés mardi en début de soirée place Louis Lépine sur l’île de la Cité afin de réciter le chapelet.

C’est dans un silence de mort ponctué par des “Je vous salue Marie” qu’ils sont arrêtés pour “vérification d’identité” par une quarantaine de policiers : 50 sont conduits dans un car, 21 dans un autre. Un enfant de douze ans, les larmes aux yeux, ainsi que sa grande sœur sont relâchés in extremis. Les autres sourient, chantent, brandissent leurs chapelets aux fenêtres des véhicules :

[media id=241 width=630 height=390]

Au même moment, une soixantaine de jeunes catholiques manifestent avenue Victoria, le long du Théâtre de la Ville. 70 policiers et gendarmes les encerclent :

[media id=242 width=630 height=390]

Tous seront embarqués. Certains qui refusent de se laisser faire sont violemment maîtrisés. Notre caméra n’est alors pas la bienvenue :

[media id=243 width=630 height=390]

Autour et sur la place du Châtelet, 70 chrétiens sont éparpillés. Les slogans “Christ caillassé, catholiques insultés !”, “Christianophobie, ça suffit !”, “Catholiques insultés, on en a plus qu’assez !”, “Habemus Papam !” résonnent et alternent avec les “Je vous salue Marie” et autres “Christus Vincit !” La circulation de l’avenue Victoria est bientôt coupée afin d’“encager” les manifestants. Au moins 6 prêtres en soutane (dont deux figures traditionalistes, les abbés Xavier Beauvais et Paul Aulagnier) sont présents ainsi que le Dr Xavier Dor, un chrétien militant et militant “pro-vie” muni de ses médailles miraculeuses.

[media id=244 width=630 height=390]

“Indignés”

Je vais à la rencontre des catholiques scandalisés par la pièce de théâtre de Romeo Castellucci. Parmi eux, Bruno, qui m’explique que “toutes les religions ne sont pas traitées de la même façon en France”. Pour ce père de 12 enfants, les arrestations de ce soir “montrent bien l’état de notre société”. Aurélien, 28 ans, “[a] des amis qui ont été arrêtés ce soir”. “Je reviendrai tous les soirs jusqu’à ce que je sois embarqué comme les autres”, explique-t-il posément. Patrick accepte d’expliquer ses motivations devant notre caméra :

[media id=248 width=630 height=390]

Un jeune catholique : “le Bon Dieu a dit qu’on a tout en priant”

C’est ce qui m’étonne le plus : bien que calmes, ces jeunes semblent animés par une détermination à toute épreuve. Jeanne est venue quant à elle protester “davantage contre l’attitude de l’Etat et la réponse disproportionnée des autorités que contre la pièce elle-même”. Martin note que “les trois-quarts des personnes arrêtées sont des jeunes filles”… Devant notre caméra, un prêtre n’hésite pas à parler de “rafle” :

[media id=245 width=630 height=390]

Certains policiers semblent eux-même un peu décontenancés devant un tel public. L’un d’entre eux admet qu’il n’y a “pas de violences” de la part des manifestants : “la plupart nous suivent. Certains se débattent, c’est tout.” Autant dire que, lorsque Mgr Bernard Podvin déclare mardi soir que “l’Eglise catholique condamne les violences perpétrées lors de récents spectacles”, il est à côté de la plaque. “L’Eglise catholique en France n’est ni intégriste, ni obscurantiste”, précise le porte-parole de la Conférence des évêques de France. Critiquer la mobilisation de ces catholiques, pourquoi pas ! Bien qu’ayant couvert de manière quasiment exhaustive les actions de ces “indignés” pas comme les autres (voir ici, ici, ici, ici, ici et ), le portail libéral-conservateur Nouvelles de France est le premier à le faire. Mais pas en des termes qui sont ceux des adversaires revendiqués des religions et notamment de la religion chrétienne…

Charlotte, 18 ans, est étudiante en philosophie : “un pompier vient de me dire que nous avions raison de manifester” affirme-t-elle tout sourire. “Vous avez tout mon soutien. Je serai bien venu prier avec vous mais là, je suis de service. J’ai un collègue qui n’est pas de service et qui y est” lui a-t-il dit. Un passant interpellé par les chants religieux se déclare “extrêmement choqué” par ce spectacle de rue :

[media id=246 width=630 height=390]

Ce mardi soir, 140 jeunes sur les 200 présents ont été interpellés. Ils ont vu leur identité contrôlée dans plusieurs commissariats de la capitale avant d’être relâchés. “Ils font ça pour nous impressionner. La vérité, c’est que vous ne risquez rien si vous ne faîtes que prier et vous rassembler sans violence à proximité du Théâtre de la Ville”, sourit Xavier qui se félicite que “la pièce ait commencé avec une heure de retard”. Déjà interpellé deux fois en trois jours, ce jeune étudiant a prévu de revenir “chaque soir de la semaine”. Antoine aussi :

[media id=249 width=630 height=390]

Des SMS sans ambiguïté circulaient déjà dans la nuit de mardi à mercredi. L’un dit notamment : “le combat continue pour l’honneur du Christ et pour la culture sacrée. Soyons encore plus nombreux” les prochains soirs où “d’importantes actions” sont prévues.

Lire aussi :
> Les bons catholiques… et les mauvais

—————

Nouvelles de France lance son mensuel le 1er novembre 2011. Encouragez-nous dans cette entreprise, abonnez-vous dès maintenant en un clic ! Voici la couverture du 1er numéro >>>

Autres articles

29 Commentaires

  • Jattitude , 26 Oct 2011 à 5:47 @ 5 h 47 min

    Incroyable ! Je n’y crois même pas ! Ils laissent les prière des musulmans mais là…

  • Hugues J.-B. , 26 Oct 2011 à 9:48 @ 9 h 48 min

    Honte aux évêques de France (pour l’immense majorité) ! A cause de leurs silences la loi sur l’avortement, la déchristianisation de la France, la dissolution de la famille, la désertification des églises, la montée des autres “religions” et sectes, l’honneur de notre Seigneur et de Sa très Sainte Mère bafoué dans les arts, dans les media, dans la politique, et même dans les cathédrales où les pécheurs publics sont autorisés à communier ! A cause de leurs silences ces millions d’âmes vouées à la mort éternelle ! Honte aux évêques concilaires ! Bravo à tous ces gens courageux qui défendent la Foi Catholique, à la place de ces poltrons mondains et consensuels ! Vive la Tradition !

  • moumoune , 26 Oct 2011 à 10:39 @ 10 h 39 min

    imaginez deux minutes le même spectacle blasphémant Allah ; votre théâtre serait déjà en cendres; ces jeunes catholiques sont inoffensifs leur seule arme est le chapelet. par l’ave maria le péché se détruira!!

  • flo , 26 Oct 2011 à 12:10 @ 12 h 10 min

    les islamistes ont condamné ce spectacle! voir observatoire christianophobie

  • Fikmonskov , 26 Oct 2011 à 12:44 @ 12 h 44 min

    “Un jeune catholique : « le Bon Dieu a dit qu’on a tout en priant »”

    Eh bien priez, mais pas comme ça, pas en instrumentalisant la prière ! Pas en priant dans les espaces publics sans autorisation comme le font les musulmans !

    Vous devenez exactement la même chose que ce que vous prétendez rejeter…

    C’est affligeant.

  • Manuel Atréide , 26 Oct 2011 à 13:22 @ 13 h 22 min

    Je ne viens pas ici pour m’élever contre votre opinion, la liberté d’expression est valable pour tous. Et si je ne suis pas d’accord avec vous, je ne vois pas pourquoi vous devriez taire votre avis ou pourquoi je ne devrai pas l’écouter.

    Il se trouve que je suis allé voir ce spectacle hier soir. J’avais pris les places avant que cette polémique ne démarre, par curiosité. Et j’étais encore plus curieux de le voir hier soir, ne serait-ce que pour me faire ma propre opinion. Ce spectacle a eu beaucoup de résonance en moi et avec ce que j’ai ressenti, je crois que vous faites fausse route. Cette pièce n’a rien de blasphématoire, bien au contraire. Elle montre, sous un visage terrible, parfois insoutenable, que l’amour est un élément structurant de notre vie et de notre relation aux autres, y compris face à la déchéance. Et si, avec votre foi, vous êtes convaincus que Dieu est amour, alors votre vision de cette pièce ne peut pas être, selon moi, ce qu’elle est.

    Vous devriez aller la voir, vous confronter à son message. Si dur soit-il, vous y trouveriez, sous une autre forme, un des éléments primordiaux de la foi qui structure votre vie. C’est en tout cas mon opinion.

    Sur le blog qui est en lien, j’ai écrit un billet. Je ne viens pas faire de la retape, je vous le signale pour que celles et ceux qui ont envie de lire le témoignage d’un spectateur puissent le faire. Et, je le répète, vous pouvez être en désaccord. Le problème n’est pas là.

    Cordialement,

    M.

  • Henri DESPLANCHES , 26 Oct 2011 à 15:08 @ 15 h 08 min

    Mais qu’est-ce qu’ils f… dans la hiérarchie catholique ? Où est-il le dernier des Vingt-Trois?

Les commentaires sont fermés.