Échange tendu entre Philippe Ariño, Nicolas Gougain et Christian Assaf sur RFI

Exaspéré par le député PS de l’Hérault Christian Assaf qui assène que le “mariage pour tous”, l’adoption et la PMA (!) ont animé la campagne des présidentielles et des législatives pendant “des semaines et des semaines” et que, de ce fait, les Français ont tranché, Philippe Ariño (entretien/critique) lui fait remarquer ce vendredi sur RFI qu’il n’y a pas eu de débat étant donné le déséquilibre flagrant entre les pros et les antis à l’Assemblée nationale. Il dénonce la volonté d’une grande partie de la gauche de “passer au Kärcher” le Code Civil alors qu’il y avait moyen de faire autrement. Une expression qui ne plaît pas à Christian Assaf : c’est à ce moment-là que le ton monte et qu’il accuse Ariño d’avoir “lui et ses amis” combattu le PaCS en 1999.

Après avoir cité quelques interventions de personnes qui l’arrangeaient, il demande au jeune essayiste les raisons fondamentales de son opposition à la dénaturation du mariage. Philippe répond sans détour que la société donne le “mariage” homosexuel au moment où l’on ne croit plus au mariage, donc que ce n’est pas un cadeau. Il ajoute qu’on est en train de priver des enfants d’un père ou d’une mère dans le cas des PMA. Un argument massue et incontestable qui poussera Nicolas Gougain, le porte-parole de l’Inter-LGBT, à l’interrompre (la vérité blesse) non pas pour contester cet argument comme on aurait pû s’y attendre, mais reprocher à Philippe de vouloir empêcher les autres de se marier. Il continue son monologue sur la “sécurisation des familles” (Un argument mensonger, la tutelle testamentaire suffit pour cela.) qui soit-disant n’enlève rien aux autres, omettant bien évidemment de préciser que ce projet de loi avec l’amendement PMA va au-delà puisqu’il ôte délibérément des enfants d’un père ou d’une mère comme l’a dit juste avant Philippe Ariño…

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • diego , 6 janvier 2013 @ 16 h 29 min

    “mierdas” est le nom qu’ils méritent, point!!! D’autre part si mes posts ne vous plaisent pas vous n’êtes pas obligé de les lire.Vos critiques me sont complétement indifférente.J’écris ce que je veux.

  • lapotre , 6 janvier 2013 @ 18 h 00 min

    Albert 2, comme vous avez raison ! j’attends ce moment avec grande impatience et, j’espère qu’il n’est pas très éloigné de nous, autant dire à portée de main.

  • bernique , 6 janvier 2013 @ 18 h 37 min

    C’est quant même,un monde ! Vous êtes du même avis et vous trouvez le moyen de vous fâcher ! ! !
    Allez donc défiler, et en silence !

  • diego , 6 janvier 2013 @ 19 h 09 min

    Le”Vous auriez fait mille fois mieux.” est ironique Bernique et je ne suis pas sûr que nous soyons du même avis. Ceci dit je ne me fâche pas c’est mon caractère “latino” qui me fait réagir.

  • diego , 6 janvier 2013 @ 19 h 11 min

    Vivant en Colombie ça me parait assez difficile de défiler, mais je suis de tout cœur avec vous.Si j’étais en France je le ferais c’est certain.

  • SUCCOJA Michèle , 6 janvier 2013 @ 19 h 27 min

    Je viens d’écrire ce texte dans “la Gauche liberticide”, je me répète car je pense toujours la même chose, à savoir,

    Il faut empêcher ce gouvernement de ruiner financièrement et culturellement la FRANCE.
    Français réveillez-vous et renvoyez ce président d opérette ainsi que son aéropage, dans leurs foyers.
    Il faut retourner aux urnes et se doter d un Président digne de ce nom.
    Il est urgent de réagir.

  • paray , 6 janvier 2013 @ 21 h 34 min

    c’est monstrueux; plus j’y réfléchis, plus je trouve celà monstrueux (et j’avais soutenu les pacs, mea culpa, mea maxima culpa)
    Tous dans la rue le 13 janvier!

Les commentaires sont clôturés.